Aéroport de Bruxelles

24 mars 2016 11:22; Act: 24.03.2016 12:30 Print

Un bébé en larmes, assis à côté du corps de sa mère

La chaîne américaine «CNN» a diffusé une nouvelle vidéo filmée à l'intérieur de l'aéroport, juste après les explosions. Attention, les images sont très dures.

storybild

Les images ont été tournées après les explosions par un taximan. (photo: Francisco Izquierdo)

Sur ce sujet
Une faute?

Francisco Izquierdo, chauffeur de taxi à Bruxelles, s'est rué vers l'aéroport quand il a appris que deux bombes y avaient explosé. Mort d'inquiétude pour son fils, qui y travaille, il s'est précipité à l'intérieur pour tenter de le retrouver. Son smartphone à la main, l'homme a filmé sa progression à l'intérieur du site. Les images, diffusées par CNN, font froid dans le dos. Ce qui prend immédiatement aux tripes, ce sont les cris des victimes, qui appellent à l'aide ou hurlent de douleur. Francisco avance tant bien que mal, tentant de se frayer un chemin entre les débris recouverts de poussière et les personnes étendues au sol. Il y a du sang partout.

On peut également apercevoir quelques secouristes qui semblent totalement désemparés face à l'ampleur de la catastrophe, ne sachant par où commencer. Et puis, il y a cette image insoutenable d'un petit enfant, assis au milieu des décombres, en train de pleurer. «Il est à côté de sa mère, qui semble morte», explique la voix-off de la vidéo. Comme le relève 7 sur 7, on peut entendre un policier conseiller au chauffeur de taxi de laisser le bébé à côté de sa maman: «Ce sera plus facile de l'identifier s'il reste à côté d'elle», lui explique-t-il.

Francisco poursuit son parcours cauchemardesque et croise une dame âgée qui essaie péniblement de sortir de là. «Ça va madame?», lui demande le chauffeur de taxi. «Ouais, faut bien, faut bien», lui répond-elle brièvement. En fond sonore, les hurlement ne faiblissent pas. Francisco appelle désespérément Kevin, son fils. Et lorsqu'il atteint enfin son lieu de travail, il laisse échapper un «Oh putain» désemparé en constatant que l'endroit est désert. Une fois dehors, le chauffeur de taxi se retrouve face à de nombreux blessés. Pour Francisco, l'histoire se termine bien: il a retrouvé son fils sain et sauf.

(L'essentiel/joc)