Xavier Bettel

10 septembre 2018 08:15; Act: 10.09.2018 08:49 Print

Un Brexit sans accord «ne peut être exclu»

LUXEMBOURG/LONDRES – Le Premier ministre luxembourgeois Xavier Bettel s’est positionné lundi par rapport aux négociations sur le Brexit.

storybild

Xavier Bettel a participé à plusieurs réunions européennes consacrées au Brexit. (photo: AFP/Frederic Sierakowski)

Sur ce sujet

La sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, fixée au 29 mars 2019, se rapproche à grand pas et les négociations semblent piétiner. De quoi inquiéter les chancelleries européennes, y compris le Luxembourg. Le Premier ministre Xavier Bettel (DP) a réagi lundi à l’éventualité d’un Brexit sans accord avec les partenaires européens.

«Au vu de l’état d’avancement des négociations sur le Brexit, le scénario d’un no-deal (aucun accord) ne peut être exclu», a reconnu le chef du gouvernement, qui participe régulièrement aux sommets européens consacrés à la question. Le sujet du Brexit a d’ailleurs été largement abordé lors de la réunion de Bourglinster jeudi dernier avec Charles Michel, Emmanuel Macron et Mark Rutte. La signature d’un accord avec Londres reste «l’objectif du gouvernement», a indiqué Xavier Bettel lundi, son absence n'étant «dans l’intérêt de personne».

Le dirigeant libéral note qu’il est «à l’heure actuelle difficile, voire impossible, d’appréhender toute l’étendue des conséquences» d’une sortie britannique sans accord. Xavier Bettel entend avant tout «préserver la stabilité financière de l’Union européenne», alors que de nombreuses inquiétudes se font jour de la part des États et des entreprises. Le Luxembourg récupèrera d’ailleurs certains sièges sociaux d’entreprises de la City qui comptent rester dans l’UE, à l’image d’AIG et de JP Morgan.

(jg/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Mimile le 10.09.2018 09:41 Report dénoncer ce commentaire

    Les britanniques se rendent compte qu'ils ne peuvent pas avoir le beurre, la crème, l'argent du beurre et la laitière en même temps avec l'EU. Du coup la panique gagne lentement mais sûrement du terrain au RU. Le parti de Theresa May est sur le point de s'autodétruire. Boris Johnson est celui qui est en train d'appuyer sur le détonateur.

  • Angoiser le 10.09.2018 13:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Simple ils ont voulu partir alors qu’ils partent aussi longtemps que leurs dettes est pas payer aucun arrangement ils ont qu’à demander de l’aide au U.S.A

  • Law&Order le 10.09.2018 15:02 Report dénoncer ce commentaire

    Qu'on se le dise la sortie de l'UE européenne, ne profite qu'aux avocats qui vous disent merci nos amis britanniques.

Les derniers commentaires

  • Argyel le 10.09.2018 15:43 Report dénoncer ce commentaire

    Rappelons-nous que le Brexit a été voté à 50,9% des votes et qu'il avait été organisé par Mr Major, le 1er Ministre de l'époque qui voulait, très imbu de sa personne, "renforcer son pouvoir" au profit d'une meilleure participation à l'UE!! Vanité perfide!! Une grande majorité britannique n'en veut pas! Mais les politiciens sont têtus, et pourris de fierté...

    • Fred le 10.09.2018 17:34 Report dénoncer ce commentaire

      @ Argyel l: M. Major a été le premier surpris du résultat du référendum. Le résultat est sans appel et doit être appliqué sinon à quoi bon un référendum. Le peuple s'est fait rouler dans la farine mais tout flatté vit au dépend de celui qui le flatte donc maintenant vont en payer les conséquences.

    • @Argyel/Fred: ?!?!? le 10.09.2018 23:05 Report dénoncer ce commentaire

      Il faudra un peu revoir vos cours d'histoire. Major a été 1er Ministre jusqu'en 1997.

  • Law&Order le 10.09.2018 15:02 Report dénoncer ce commentaire

    Qu'on se le dise la sortie de l'UE européenne, ne profite qu'aux avocats qui vous disent merci nos amis britanniques.

  • Margharita Pourri le 10.09.2018 14:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quel beau débat !

  • Angoiser le 10.09.2018 13:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Simple ils ont voulu partir alors qu’ils partent aussi longtemps que leurs dettes est pas payer aucun arrangement ils ont qu’à demander de l’aide au U.S.A

  • Rigoberta Menchu le 10.09.2018 10:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Moi je pense qu'il faut au total 3 votes similaires pour valider le Brexit ou à la rigueur 2 similaires ça suffisait !

    • Sharon Izacks le 10.09.2018 13:11 Report dénoncer ce commentaire

      Les angllais ont joué et ils ont perdu. Plus la peine d'épiloguer.