Italie

30 septembre 2020 20:42; Act: 01.10.2020 12:36 Print

Un chalutier ne s'arrête pas, une fusillade éclate

Un navire de la «Guardia di Finanza», la police financière italienne, a dû ouvrir le feu contre un bateau de pêche tunisien, mardi.

Sur ce sujet
Une faute?

Le chalutier tunisien «Mohanel Anmed» ne s’est pas arrêté à la suite des injonctions des autorités italiennes, mardi. En s’enfuyant dans les eaux internationales, le bateau de pêche a percuté une embarcation de la police financière de la Péninsule. Les agents à bord ont alors dû faire feu pour arrêter la course du navire immatriculé dans le pays nord-africain et pouvoir l’aborder.

D’après les premières informations, le chalutier a jeté ses filets à neuf milles nautiques au large de l’île de Lampedusa, dans les eaux territoriales italiennes. La police financière présente sur place a donc décidé d’effectuer un contrôle, qui a mal tourné. D’après Il Giornale, de la drogue a été retrouvée dans le «Mohanel Anmed». Aucune information concernant d’éventuels clandestins à bord n’a été diffusée. Une enquête est ouverte.

(L'essentiel)