Espagne

26 août 2019 13:45; Act: 26.08.2019 14:55 Print

Un clan de trafiquants de drogue démantelé

La police espagnole précise que le clan andalou «a été complètement démantelé, des caïds aux pilotes, aux guetteurs, aux chargés de la logistique».

storybild

Le clan démantelé en Andalousie pourrait avoir introduit 50 tonnes de drogue par an en Europe.

Sur ce sujet
Une faute?

Un clan de trafiquants de haschich basé en Andalousie (sud de l'Espagne) a été démantelé, a annoncé lundi la Garde civile. Les autorités multiplient depuis des mois les opérations dans cette région. Ce clan, nommé «Los Ginés», prénom de l'un des deux frères qui le dirigeaient, «a été complètement démantelé, des caïds aux pilotes, aux guetteurs, aux chargés de la logistique», a expliqué à l'AFP un porte-parole de la Garde civile de Séville.

Vingt-six personnes, en majorité des Espagnols, ont été arrêtées tandis que 2,2 tonnes de haschich, des bateaux, des véhicules et un drone ont été saisis. Basé près de Séville, loin des côtes sud de l'Andalousie où les trafiquants opèrent habituellement, ce clan pourrait avoir introduit 50 tonnes de drogue par an en Europe, selon la Garde civile. Les arrestations se sont étalées sur plusieurs mois et se sont achevées «il y a quelques jours», a précisé le porte-parole.

Important clan

Selon lui, ce clan était «l'un des 12» les plus importants d'Andalousie et «le plus puissant sur le fleuve Guadalquivir», qui arrose Séville, avant de se jeter dans l'Atlantique, et qui est difficile à surveiller selon les forces de l'ordre. Les trafiquants opèrent habituellement plus au sud, dans le Campo de Gibraltar, à quelques kilomètres des côtes marocaines dont provient le haschich et qui fait de l'Espagne la première porte d'entrée du cannabis en Europe. Mais la pression policière les a obligés à se replier loin de cette zone.

Le gouvernement espagnol a en effet envoyé en juillet 2018 des renforts policiers dans le Campo de Gibraltar, afin de lutter contre les trafiquants qui n'hésitaient plus à débarquer leurs cargaisons en plein jour et à s'attaquer directement aux forces de l'ordre. De juillet 2018 à juillet 2019, 143 tonnes de haschich et 5,4 de cocaïne ont été saisies dans le Campo de Gibraltar, selon le ministère de l'Intérieur.

(L'essentiel/afp)