En Grèce

29 juin 2020 11:37; Act: 29.06.2020 13:56 Print

Un code-​​barres pour dépister les touristes

Les touristes venant en Grèce à partir du 1er juillet devront se soumettre à un questionnaire et recevront un code-barres pour déterminer s'ils doivent se faire dépister.

storybild

Le gouvernement a mis en place un nouveau protocole. (photo: AFP/Angelos Tzortzinis)

Sur ce sujet
Une faute?

Les touristes venant en Grèce à partir du 1er juillet devront remplir un questionnaire en ligne 48 heures à l'avance et recevront un code-barres qui déterminera s'ils doivent être soumis à un test de dépistage à leur arrivée.

Le gouvernement grec a mis fin ce week-end aux tests de dépistage aléatoires des voyageurs selon leur pays d'origine, qui avaient semé la confusion chez les touristes. Ces derniers ne savaient pas s'ils devraient passer une nuit à l'hôtel pour être testés ou être placés en quarantaine après avoir atterri depuis le 15 juin à Athènes et Thessalonique.

Un QR code personnel

La Grèce, qui a été relativement épargnée par le coronavirus avec 191 morts, mène une vaste campagne promotionnelle visant à relancer le tourisme, qui représente un quart de son PIB, en rassurant les voyageurs potentiels ainsi que les Grecs qui craignent une résurgence de la pandémie avec le retour des touristes.

Le gouvernement a mis en place un nouveau protocole, exigeant des voyageurs qu'ils remplissent un questionnaire en ligne 48 heures avant leur arrivée, avec des détails personnels comme leur pays d'origine ou les pays traversés au cours des 15 derniers jours. Ce questionnaire est obligatoire jusqu'au 31 août.

Chaque personne recevra alors un QR code personnel établi selon les données fournies qui sera vérifié sur son téléphone mobile ou sur impression papier à son port d'arrivée. Selon son code-barres, elle sera dirigée vers la sortie ou vers l'espace de dépistage. Dans ce cas, elle devra s'isoler à l'adresse fournie sur le questionnaire, dans l'attente des résultats du test, selon le nouveau protocole de la protection civile.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Waatekaabes le 29.06.2020 11:53 Report dénoncer ce commentaire

    je préfère rester chez moi cette années, je ne crains pas ce virus mais tout ce cirque non merci!

  • Celia le 29.06.2020 12:29 Report dénoncer ce commentaire

    Comme ça ça ne donne pas envie de partir en vacances

  • sandy le 29.06.2020 14:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas de vacances cette année (code barre - masques etc....) on peut bien se passer 1 année de partir

Les derniers commentaires

  • Le Belge, une fois,le vrai, pas l'autre le 30.06.2020 10:44 Report dénoncer ce commentaire

    Le toucher rectal, c'est pour quand?

  • Pleco57 le 30.06.2020 06:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Moi j’ai rempli le formulaire et j’ai reçu quelques heures après mon QR code ( mais pas préciser si dépistage ou pas). De toute façon, dans le mode futur, il va falloir s’habituer à ce genre de situation. Un jour, on finira bien par être tous muni d’une puce dès la naissance comme les chiens!????

    • George le 30.06.2020 20:20 Report dénoncer ce commentaire

      Oui, c’est prévu aussi pour très bientôt

  • Le Phoque le 29.06.2020 17:49 Report dénoncer ce commentaire

    Originaires du Grand-Est, oubliez la Grèce cette année.

  • Henck le 29.06.2020 16:47 Report dénoncer ce commentaire

    Sans savoir ce qui va leur arriver a mon avis il ne vont pas se déplacer, en clair le tourisme grec va souffrir de mesures approximatives, le touriste veut savoir ce qui va se passer et pas devoir se rendre sur place pour se rendre compte qu il est mis en quarantaine ds un hotel qu il n a pas choisi sans possibilité de profiter de ses vacances

  • sun le 29.06.2020 16:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dans quels pays cela est-il le cas svp ?