«Maladies sociales»

02 septembre 2018 15:18; Act: 02.09.2018 15:26 Print

Un dirigeant polonais lance une diatribe anti-​​UE

Jaroslaw Kaczynski, chef de file des conservateurs au pouvoir en Pologne, a évoqué dimanche les «maladies sociales» qui selon lui rongent l'Union européenne.

storybild

Jaroslaw Kaczynski a lancé la campagne des législatives. (photo: AFP/Wojtek Radwanski)

Sur ce sujet

Le chef des conservateurs Jaroslaw Kaczynski, leader de facto de la Pologne depuis 2015, a dénoncé dimanche les «maladies sociales» qui rongent l'UE. Le président du parti Droit et Justice (PiS), âgé de 68 ans, a eu recours à la note anti-européenne habituelle alors que le gouvernement polonais est en conflit avec Bruxelles sur la question de l'État de droit après sa réforme de la justice.

«Les Polonais veulent être dans l'Europe et l'Union européenne. La Pologne est prête à porter les lourdes charges qui vont avec. Mais cela ne signifie pas que nous devons répéter les erreurs de l'Occident et nous laisser infecter par les maladies sociales qui rongent l'Union européenne», a déclaré Kaczynski, sans davantage de précisions. Jaroslaw Kaczynski a donné dimanche à Varsovie le coup d'envoi de la campagne électorale pour les élections municipales du 21 octobre qui, a-t-il dit, sera «une grande bataille» pour son parti crédité toujours d'un fort soutien des Polonais dans les sondages d'opinion.

«Souveraine»

«Les Polonais sont une nation ambitieuse et savent que c'est l'UE qui est le chemin le plus court pour améliorer leur confort de vie», a-t-il ajouté dans le contexte des européennes de l'année prochaine. Le Premier ministre Mateusz Morawiecki a poursuivi dans la même rhétorique: «La Pologne veut être dans l'UE. Nous voulons que la Pologne y soit souveraine».

Peu présent au cours des derniers mois en raison de problèmes de santé, Jaroslaw Kaczynski inaugurait la convention du PiS, au pouvoir depuis l'automne 2015. Applaudi par deux mille partisans, il est entré dans la salle sans béquilles et visiblement en bonne forme. Une longue absence avait alimenté des rumeurs sur son état de santé en Pologne et à l'étranger. Certains médias étrangers avaient évoqué un cancer du pancréas.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • @I.F. le 02.09.2018 18:49 Report dénoncer ce commentaire

    L'Europe doit rendre la souveraineté aux Etats et tous ces Etats d'Europe doivent nous rendre notre argent, comme disait M. Thatcher à l'époque! Ces démocratures comme Hongrie et Pologne ont englouti des dizaines et centaines de milliards, qu'ils nous les rendent! On a besoin d'eux dans l'OTAN, dans l'UE plus vraiment!

  • Un oubli? le 02.09.2018 19:16 Report dénoncer ce commentaire

    Déjà oublié ce qu'ils ont signé en 2004 pour pouvoir entrer dans l'Europe? Décidémment, ils sont ingrats tous ces pays d'Europe de l'est!

  • Quel hypocrite le 02.09.2018 19:22 Report dénoncer ce commentaire

    Quel hypocrite ce Kaczynski! Il ne veut pas d'immigrés chez lui mais quand c'était pour exporter ses chômeurs, plombiers et compagnie, de Pologne à l'Ouest, il n'y voyait aucun problème!

Les derniers commentaires

  • déséquilibre dû au libéralisme du marché le 03.09.2018 10:05 Report dénoncer ce commentaire

    la globalisation provoque du chaos partout dans le monde et un déséquilibre du marché dans beaucoup de pays et elle sert surtout aux lobbyistes avec fric pour faire encore plus de fric, mais non pas à la richesse de la population du pays qui va être engloutonnée par ces mêmes riches qui cherchent à acheter tout (ex. Amazon, Nestlé...) pour faire les prix! la globalisation libéraliste ne sert pas à un équilibre social, mais au contraire, elle agrandit le gouffre entre pauvres et riches! Le marché globalisé libéralisé ne résout pas les problèmes d'inégalités, mais au contraire, les renforce ...

  • Charles Armel Doubane le 03.09.2018 08:07 Report dénoncer ce commentaire

    Pour le bien de l'Europe, il faut que l'OTAN disparaisse.

    • Charles Martel le 03.09.2018 14:34 Report dénoncer ce commentaire

      Non car sans l'OTAN nous sommes sans protection contre la Russie, il faut renforcer l'OTAN et les sanctions contre la Russie!

  • Marcus Heitz le 03.09.2018 08:06 Report dénoncer ce commentaire

    Si les Polonais veulent quitter l'Europe, qu'ils le fassent ou se taisent.

  • Léon le 03.09.2018 08:02 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo monsieur , l Europe c’est une catastrophe .Et c’est Bruxelles qui décide mais n’arrive pas à régler leurs problèmes linguistiques.

  • Maco le 03.09.2018 06:44 Report dénoncer ce commentaire

    Le social peut exister tant qu'il y a du pognon... L'Europe n'a plus d'argent.