Espagne

10 septembre 2021 15:26; Act: 10.09.2021 15:31 Print

Un incendie fait rage en Andalousie

Les pompiers, luttant contre le feu dans les montagnes de la Sierra Bermeja, sont confrontés à des vents tourbillonnants et à la chaleur. Cela rend l’incendie plus complexe.

storybild

Les vents font changer la direction de l’incendie. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

La bataille contre un incendie qui a entraîné la mort d’un pompier et l’évacuation d’un millier de personnes dans le sud de l’Espagne se poursuivait vendredi mais était compliquée par des vents tourbillonnants et la chaleur. Près de 400 soldats du feu, ainsi que 30 appareils bombardiers d’eau, s’efforçaient d’empêcher l’avancée des flammes apparues mercredi dans les montagnes de la Sierra Bermeja, à l’est de Málaga, a indiqué le porte-parole du gouvernement régional, Elias Bendodo.

Une unité militaire spécialisée dans les interventions d’urgence se tenait également prête à intervenir en renfort dans cette zone où 3 600 hectares ont déjà été ravagés et où un pompier de 44 ans a été tué jeudi, alors qu’il luttait contre les flammes, a ajouté M. Bendodo lors d’une conférence de presse.

«Journées déterminantes»

Les pompiers ont pour leur part expliqué combien leur travail était rendu difficile par le vent qui changeait souvent de sens mais aussi par les pentes abruptes de ce massif et par la chaleur. «Le feu est vif, et aujourd’hui encore plus complexe à maîtriser avec le temps. C’est un incendie compliqué», a commenté Elias Bendodo. Les températures devraient grimper jusqu’à 34 degrés dans cette zone mais le vent va légèrement s’atténuer.

La plupart des personnes évacuées réintégraient «petit à petit» leur domicile, a précisé le porte-parole du gouvernement régional. La majorité d’entre elles habitent dans la ville d’Estepona, prisée des retraités britanniques et des vacanciers. «Les journées d’aujourd’hui et de demain seront déterminantes pour le travail des pompiers», a-t-il estimé. Cet incendie pourrait être volontaire dans la mesure où il s’est déclaré en divers endroits au même moment, soupçonnent les autorités locales.

(L'essentiel/AFP)