En Italie

06 février 2020 08:23; Act: 06.02.2020 10:28 Print

Un train déraille près de Milan, deux morts

Le déraillement d'un train à grande vitesse italien, ce jeudi matin, près de Lodi, a causé la mort de deux personnes. On dénombre une trentaine de blessés.

Sur ce sujet
Une faute?

Un train à grande vitesse reliant Milan à Salerne (sud) a déraillé jeudi matin, près de Lodi, non loin de Milan, faisant deux morts et une trentaine de blessés dont aucun ne se trouve en condition préoccupante, ont annoncé les services de secours et le préfet. L'accident s'est produit à hauteur de Lodi à, une cinquantaine de kilomètres au sud de Milan, et les deux personnes décédées sont les machinistes du train à grande vitesse Freccia Rossa, selon les mêmes sources.

Le préfet de Lodi, Marcello Cardona, venu sur place, a confirmé que deux machinistes avaient été tués précisant «qu'il ne devrait pas y avoir d'autres victimes» car aucun blessé n'inspire d'inquiétude. «Cela aurait pu être encore plus grave», a indiqué le préfet. «Les premières investigations ont commencé pour comprendre où se situe le point zéro» du déraillement, a-t-il déclaré à Rainews 24, précisant que l'«on ne peut rien affirmer encore» sur les raisons de l'accident. «Le ministre de l'Intérieur a été immédiatement informé. Le procureur de la République est sur place», a ajouté le préfet. Selon les secours, 27 personnes ont été blessées dont 25 très légèrement et deux un peu plus sérieusement mais aucun n'est dans une situation préoccupante.

La société de chemins de fer publique Ferrovie dello Stato a indiqué que l'accident, «dont les causes doivent encore être déterminées», a provoqué dans un premier temps l'interruption de la circulation de la ligne à grande vitesse Milan-Bologne mais qu'ensuite le trafic a été dévié, suscitant des retards allant jusqu'à 1h. D'après les premières constatations, rapportées par les médias, il semble que la motrice du train soit sortie des rails et ait heurté un chariot de marchandises sur une voix parallèle avant d'aller percuter un bâtiment ferroviaire situé à plusieurs dizaines de mètres de là. Les images des chaînes de télévision montrent la motrice éventrée près du bâtiment, détachée du convoi, et les deux premières voitures couchées sur les rails.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jd le 06.02.2020 11:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est mon impression ou on se dirai dans un film de catastrophe avec tout ce qui nous arrive ses dernieres semaines. sauf que le nombre de victimes est limité heureusement...

Les derniers commentaires

  • Jd le 06.02.2020 11:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est mon impression ou on se dirai dans un film de catastrophe avec tout ce qui nous arrive ses dernieres semaines. sauf que le nombre de victimes est limité heureusement...