À Vienne en Autriche

16 juillet 2019 13:25; Act: 16.07.2019 14:23 Print

Une ado de 14 ans victime d'un gang de filles

Un groupe d'adolescentes s'en est violemment pris à une jeune fille. C'est la troisième fois qu'une vidéo du genre circule sur les réseaux sociaux en Autriche.

Sur ce sujet
Une faute?

Même floutée, la vidéo fait froid dans le dos. Sur les images, en ligne sur Instagram depuis vendredi, on aperçoit un groupe d'adolescentes s'en prendre violemment à une fille de 14 ans, dans un parc à Vienne. Insultée verbalement par cinq autres collégiennes, la victime, suppliant qu'on la laisse tranquille, est rapidement mise à terre avant d'être frappée au visage et rouée de coups de pied.

Ce n'est pas la première fois que telles images circulent en Autriche. Il y a trois ans, une vidéo, montrant le passage à tabac d'un adolescent de 15 ans avait déjà choqué l'opinion publique. Il y a quelques semaines, ce fut au tour d'un garçon de 16 ans de subir la violence de ses pairs. Les images ont également fait le tour du web. Selon les médias locaux, ces cas sont de plus en plus fréquents dans les parcs de la capitale autrichienne. La police rapporte toutefois qu'aucune plainte concernant la dernière agression n'a été déposée.

(L'essentiel/utes)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Tristesse le 16.07.2019 14:27 Report dénoncer ce commentaire

    Je suis choquée et encore plus du fait que cela se passe en journée dans un parc et personne n'intervient !! Mais ou va le monde !?

  • Bully le 16.07.2019 14:15 Report dénoncer ce commentaire

    De toute façon on porte plainte il ne se passe absolument rien...alors mieux vaut se faire justice soi-même !!!

  • Fredo le 16.07.2019 19:55 Report dénoncer ce commentaire

    Mes 3 enfants ont tous suivi des cours de self défense et n'ont jamais plus été inquiété après avoir envoyé à l'hôpital leurs agresseurs.

Les derniers commentaires

  • somay le 17.07.2019 07:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    triste on a peur de nos enfants c est quoi ce monde fou ...l education pauvre fille me fait mal au coeur elle arrive pas a se défendre

  • Heineckel le 17.07.2019 03:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et oui la jeunesse d’aujourd’hui ...

  • Fredo le 16.07.2019 19:55 Report dénoncer ce commentaire

    Mes 3 enfants ont tous suivi des cours de self défense et n'ont jamais plus été inquiété après avoir envoyé à l'hôpital leurs agresseurs.

    • Phil2 le 16.07.2019 22:56 Report dénoncer ce commentaire

      Ou ont ils pris ces cours

    • Tais toi le 17.07.2019 09:39 Report dénoncer ce commentaire

      Vos enfants sont des Avengers sûrement... Envoyer à l'hôpital donne droit à une punition aussi ...

  • Helmutheimat le 16.07.2019 16:53 Report dénoncer ce commentaire

    Elles ont peut être tout simplement voulu vérifier le proverbe : l'union fait la force. Quelle misère quand même ce genre de comportements de plus en plus fréquents. Les maisons de redressement comme elles existaient dans les années 30 auraient de nouveau leur place aujourd'hui. Le mot redressement concernant une certaine jeunesse d'aujourd'hui n'a jamais aussi bien porté son nom.

  • Fritz le 16.07.2019 14:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Grosse punition j'espère

    • Fredo le 16.07.2019 19:56 Report dénoncer ce commentaire

      @ Fritz: En taule oui et pour quelques années encore.