Laboratoire Merck

02 mai 2021 09:30; Act: 02.05.2021 14:57 Print

Une femme à la direction, du jamais vu en 350 ans

Le laboratoire Merck est devenu, ce week-end, la première grande entreprise allemande à nommer à sa tête une femme, l'Espagnole Belén Garijo.

storybild

Mme Garijo va succéder à Stefan Oschmann, 63 ans, qui a dirigé le laboratoire pendant cinq ans. (photo: DPA)

Sur ce sujet
Une faute?

Le laboratoire Merck est devenu, ce week-end, la première grande entreprise allemande à nommer à sa tête une femme, l'Espagnole Belén Garijo, au moment où le pays discute de quotas dans les directions des groupes nationaux. «Pour moi, il est plus important de ne pas être la dernière femme à la tête d'une entreprise du Dax», l'indice vedette de la Bourse Francfort, «que d'être la seule», confiait cette médecin de formation, âgée de 60 ans, dans un entretien au quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung.

Entreprise familiale installée à Darmstadt, au sud de Francfort, Merck n'a jamais connu de patron féminin en 350 ans d'existence. Mme Garijo va succéder à Stefan Oschmann, 63 ans, qui a dirigé le laboratoire pendant cinq ans. Cette mère de deux enfants, fan du club de football Real Madrid, va prendre les rênes d'un groupe solide financièrement - il a dégagé l'an dernier un bénéfice net de près de deux milliards d'euros - et à l'avant-garde de la lutte contre la pandémie de Covid-19.

Il est ainsi fournisseur de fabricants de vaccins tels que l'alliance BioNTech-Pfizer. En 2016, l’Allemagne avait déjà dans une première étape poussé les entreprises à féminiser leurs conseils de surveillance.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Libertad le 02.05.2021 12:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On s’en ff. ce qui compte c’est les compétences et l’humanité de la personne. Si c’est pour placer des gens pour faire genre comme c’est le cas depuis des décennies… non merci.

  • veritis le 02.05.2021 09:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    cela va changer quoi?

  • orange le 20.10.2021 14:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @ tout à fait normal Entièrement d’accord avec vous .. Et de toute façon , une femme ayant atteint le sommet d’un tel parcours est forcément au-dessus des candidats masculins sinon aucune chance !

Les derniers commentaires

  • orange le 20.10.2021 14:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @ tout à fait normal Entièrement d’accord avec vous .. Et de toute façon , une femme ayant atteint le sommet d’un tel parcours est forcément au-dessus des candidats masculins sinon aucune chance !

  • AFPTT le 03.05.2021 00:43 Report dénoncer ce commentaire

    Quitte à s'amuser, on pourrait faire un article titrant : Un homme à la direction de Vogue USA, du jamais vu depuis... toujours. Bon blague à part vous savez, cela fait longtemps que des femmes sont cheffe d'entreprise, 1er ministre, chancelières, reines, combattantes, travailleuses et autres. Va-t-on en faire un article à chaque fois?

  • Soyez contre la propagande féministe ! le 02.05.2021 15:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J'aurais préféré ne jamais voir ça

  • Libertad le 02.05.2021 12:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On s’en ff. ce qui compte c’est les compétences et l’humanité de la personne. Si c’est pour placer des gens pour faire genre comme c’est le cas depuis des décennies… non merci.

  • Tout a fait normal le 02.05.2021 11:12 Report dénoncer ce commentaire

    Qu'y a-t-il de surprenant ? si elle prend la Direction c'est plus pour ses compétences, expérience et capacités à diriger, et non parcequ'elle est une femme. Il suffit de regarder son parcours professionnel pour comprendre qu'elle est à sa place pour des raisons professionnelles et non idéologiques.