À Londres

19 octobre 2019 15:25; Act: 19.10.2019 15:32 Print

Une manif monstre pour revoter sur le Brexit

Des dizaines de milliers de manifestants ont commencé à défiler dans le centre de Londres samedi pour réclamer un nouveau référendum sur le Brexit.

storybild

«On doit avoir un vote maintenant qu'on connaît les conséquences d'un départ de l'UE et l'impact sur notre économie», réclament les manifestants. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

«Que voulons-nous? Le vote du peuple! Quand le voulons-nous? Maintenant!», pouvait-on lire sur les pancartes des manifestants partis en fin de matinée des abords de Hyde Park en direction du Parlement, où les députés débattent du nouvel accord de Brexit conclu entre Londres et Bruxelles. «On a fait une grosse bêtise» lors du référendum de 2016, quand les Britanniques ont décidé à 52% de sortir de l'Union européenne, estime Suzanne O'Hallorin, une retraitée de 64 ans.

«Je pense que nous en savons beaucoup plus aujourd'hui qu'à l'époque du référendum. On doit avoir un vote maintenant qu'on connaît les conséquences d'un départ de l'UE et l'impact sur notre économie». Le cortège, avec notamment le maire travailliste de Londres, Sadiq Khan, devait atteindre Westminster vers 14h locales (13h GMT) pour une série de prises de parole de personnalités et de dirigeants politiques, parmi lesquels des figures du Labour (gauche), principal parti d'opposition, et des libéraux démocrates (centre).

«C'était comme un saut dans un train sans destination»

Quelque 172 cars ont été spécialement affrétés pour l'occasion, le plus grand nombre jamais prévu pour une manifestation, ont souligné les organisateurs, le mouvement People's vote. Pour Theodor Howe, étudiant écossais de 20 ans originaire de Dundee, un second référendum peut «diviser» la population, mais «le peuple devrait avoir son mot à dire sur ce qui va se passer».

Douglas Hill, 35 ans et originaire du comté d'Oxford, dans le centre de l'Angleterre, estime lui aussi nécessaire un nouveau référendum car le premier n'avait pas d'issue claire selon lui. «Le premier référendum, c'était comme un saut dans un train sans destination. Maintenant, nous en avons une, et nous avons besoin d'un second référendum», a-t-il dit à l'AFP.

Le Brexit, initialement prévu le 29 mars 2019, a été repoussé deux fois, faute d'accord de sortie bénéficiant d'un soutien d'une majorité du Parlement, très divisé sur la voie à suivre.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Sergueï le 19.10.2019 16:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Élections avec un deuxième référendum ou alors, s'ils ne vont pas organiser de deuxième référendum, pas d'élections pour le moment, ça ne sert à rien

  • GetItRight le 19.10.2019 15:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Des centaines de milliers selon la police

  • cerise le 19.10.2019 18:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ecouter le peuple tres important c est aussi leur histoire...

Les derniers commentaires

  • le portugais du coin le 21.10.2019 07:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    honnêtement.....les anglais veulent un deuxième référendum !!!! je rêve ou quoi.... c comme si tu décide de pas faire tes examens de fin d'études et après tu te rend compte que sans diplôme t pas bien payer.... alors depuis le debout ils font la fine bouche... nous ons veut pas la monnaie euro.... nous ont veut pas être dans une. etc etc maintenant ils vois les conséquences qui arrivent... et tout a coup ils veulent commeme rester!!!! moi je dis non.... rester indépendant comme vous vouliez être depuis le debout de une. bonne chance

  • OustRosbeef le 21.10.2019 07:15 Report dénoncer ce commentaire

    On ne peu pas être le 28ième état de l'Europe, le 52 ième état des états unis après le canada (51) et le premier état du commonWealth. Un moment il faut arrêter ...

  • dav le 20.10.2019 21:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les gens avaient voté massivement pour contrer le pouvoir en place . Rien à voir avec l EUROPE à ce moment . Juste une contestation. Évidement que si un vote était fait maintenant , les anglais voudraient rester . Je penses qu’il faut leur laisser une seconde chance . L’Europe est une chance pour nous tous .

  • On avance. le 20.10.2019 12:13 Report dénoncer ce commentaire

    N'en n'a-t-on pas marre de mettre en avant à chaque occasion cette stupide idée d'un second référendum. La démocratie a déjà décidé et on ne peut remettre cela en question. Ce serait le début de la fin de la démocratie et de l'utilité du référendum.

    • ClearView le 20.10.2019 15:35 Report dénoncer ce commentaire

      Dans une démocratie, on organise bien des élections toutes les 4/5/7 ans pour élire les députés, et les électeurs ont le droit de voter différemment à chaque élection. Alors pourquoi ne pourrait-on pas soumettre l'accord de Johnson a un referendum?

    • Stop. le 20.10.2019 18:21 Report dénoncer ce commentaire

      Ne confondez pas élections et référendum. Les deux sont clairement encadrés.

  • Peu importe ils ne sont la majorité le 20.10.2019 00:01 Report dénoncer ce commentaire

    Mais ils ne sont pas majoritaires ... La démocratie c'est au moins 50% + 1 voix.