Europe de l’Ouest

31 juillet 2020 20:41; Act: 31.07.2020 20:43 Print

Vague de chaleur et Covid-​​19, un cocktail explosif

Les fortes températures enregistrées vendredi dans les pays européens ne doivent pas éclipser le port du masque et la distanciation physique, alertent les autorités.

storybild

En Grande-Bretagne (photo) et en Allemagne, les services météo ont annoncé que vendredi était le jour le plus chaud de l'année jusqu'ici. (photo: KEYSTONE)

Sur ce sujet
Une faute?

L'Europe de l'Ouest suffoque vendredi sous une chaleur intense, les températures dépassant 40°C par endroits, poussant les autorités à rappeler la persistance de l'épidémie de coronavirus à ceux qui se ruent sur les plages ou abandonnent le masque.

Pays en alerte

En France, des risques de canicule ou d'orages sont signalés dans un tiers des départements métropolitains. La température est montée localement à 40° et 41°C à l'ombre en région parisienne, dans le centre et une partie du Nord-Est du pays.

«Le respect des gestes barrières, notamment la distanciation physique et le port du masque lorsque celle-ci n'est pas possible, doit perdurer» même si les températures grimpent, a souligné la Direction générale de la Santé (DGS) qui appelle également à porter une attention particulière aux personnes âgées.

Les établissements hébergeant des personnes âgées sont en alerte, devant concilier les mesures de prévention liées à la canicule et celles liées au Covid-19 pour cette catégorie particulièrement fragile de la population.

En région parisienne, les autorités ont restreint la circulation automobile pour éviter un pic de pollution vendredi, jour de départ pour des millions de vacanciers du mois d'août.

En Italie, 14 grandes villes ont été placées au plus haut niveau de danger lié à la chaleur pour les plus fragiles (malades, personnes âgées...). Outre la capitale Rome (37°C), sont également concernées Bologne (39°C), Florence (38°C), mais aussi Pérouse, Turin ou Vérone, toutes dans le Nord du pays.

Malgré la forte chaleur, les Romains semblaient disciplinés et la plupart ne quittaient pas leur masque, même dans la rue.

«Même s'il fait une chaleur étouffante, il vaut mieux supporter 38°C que d'attraper le coronavirus», philosophe Daniela Iannelli, 55 ans, fonctionnaire locale.

Pour Adriana Poli, 64 ans, retraitée venant de Bergame, ville du Nord de l'Italie la plus endeuillée par le Covid-19, «il faut s'adapter à la chaleur». «Venant de Bergame, on sait ce que c'est. Le masque est une aide précieuse même si ça peut être fastidieux de le porter. Il vaut mieux le masque que des morts», explique-t-elle.

Jour le plus chaud de l'année

Aux Pays-Bas, les autorités locales ont averti la population d'éviter la station balnéaire de Zandvoort, près d'Amsterdam, trop fréquentée pour permettre le respect la distanciation physique.

Selon l'opérateur ferroviaire, les trains pour Zandvoort ont été pris d'assaut par ceux cherchant à échapper à la chaleur dans le pays.

«Il y a d'autres plages plus calmes sur nos côtes (...) je vous conseille de les chercher», a déclaré la présidente de l'autorité régionale de sécurité, Marianne Schuurmans, citée par les médias hollandais.

Mais à Lauwersoog (Nord), de longues files de cyclistes attendaient également à l'embarcadère du ferry pour Schiermonnikoog, une des îles néerlandaises de la Frise occidentale, près de la frontière allemande.

En Grande-Bretagne et en Allemagne, les services météo ont annoncé que vendredi était le jour le plus chaud de l'année jusqu'ici.

En Allemagne, les piscines publiques qui font d'habitude le plein à cette période de l'année reçoivent peu de monde en raison des restrictions liées au Covid-19 (réservation obligatoire d'un créneau horaire, temps maximum alloué, cabines supprimées, etc.). Par conséquent, rivières et lacs deviennent très prisés et les autorités ont dû rappeler le nécessaire respect des distances.

Au Royaume-uni, la météo estivale a été jusqu'ici décevante et les Britanniques des régions méridionales – où le mercure a franchi vendredi les 30°C, dépassant même 37°C par endroits à Londres – se sont rués sur le littoral. Des photos de plages bondées ont été postées sur les réseaux sociaux et dans la matinée, les passagers faisaient la queue pour prendre les trains de Londres à Brighton, station balnéaire de la côte Sud.

La vague de chaleur sera de courte durée selon le Service de météorologie britannique: les températures, restées tempérées dans les régions septentrionales, devraient chuter brutalement durant le weekend dans le Sud du pays et repasser autour d'un peu plus de 20°C.

(L'essentiel/AFPE/NXP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Pablo le 01.08.2020 10:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    N’ayez crainte, le carnage annoncé de la seconde vague dans les hôpitaux va arriver à vitesse grand V... Bravo à tous ces braves gens pour qui les vacances semblent être indispensable pour leur survie

  • Homo Idioticus le 01.08.2020 08:51 Report dénoncer ce commentaire

    et oui... ils disaient que le covid allait crever et disparaitre avec la chaleur de l'été..

  • fablux le 01.08.2020 12:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Rudy. Ce sont principalement Trump et le professeur Raoult qui affirmaient ça.

Les derniers commentaires

  • fablux le 01.08.2020 12:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Rudy. Ce sont principalement Trump et le professeur Raoult qui affirmaient ça.

  • Pablo le 01.08.2020 10:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    N’ayez crainte, le carnage annoncé de la seconde vague dans les hôpitaux va arriver à vitesse grand V... Bravo à tous ces braves gens pour qui les vacances semblent être indispensable pour leur survie

  • Homo Idioticus le 01.08.2020 08:51 Report dénoncer ce commentaire

    et oui... ils disaient que le covid allait crever et disparaitre avec la chaleur de l'été..

  • Rudy le 01.08.2020 06:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    la ville de Pérouse n'est pas au nord mais au centre d'Italie.

  • Miessi le 01.08.2020 00:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Juste pour votre information : les Romains ne portent NULLEMENT le masque à l’intérieur!!. Distance sociale, ici de 1 m, n’est pas respectée non plus.!