Italie

16 novembre 2019 10:49; Act: 16.11.2019 10:56 Print

Venise fait face à une nouvelle alerte météo

Samedi, la protection civile italienne a émis un bulletin d'alerte pour la cité des Doges, déjà frappée par de fortes inondations.

Venise sous les eaux.

Sur ce sujet
Une faute?

Venise se préparait samedi à vivre une nouvelle alerte météorologique, au lendemain d'un pic de marée haute, qui a contraint les autorités à décréter l'état d'urgence dans la Cité des Doges dévastée par des inondations record. La protection civile italienne a ainsi émis pour samedi une «alerte rouge» météorologique pour toute la région de Venise, avertissant du risque de vents violents.

Un nouveau coup dur pour la «Sérénissime», surnom de Venise, dont le maire Luigi Brugnaro avait déjà été contraint vendredi d'ordonner la fermeture de la célèbre place Saint-Marc pendant plusieurs heures avant de lever cette mesure dans l'après-midi, au moment où le niveau de l'eau baissait. L'«acqua alta», ou marée haute, a atteint vendredi 1,54 mètre.

Hauteur historique

Mardi soir, Venise avait connu sa pire marée haute en 53 ans (1,87 m, soit le deuxième record historique derrière celui du 4 novembre 1966, 1,94 m). L'eau a envahi les églises, commerces, musées et hôtels de ce joyau classé au patrimoine mondial.

Comme beaucoup d'institutions culturelles, le musée Guggenheim avait prévu de rouvrir vendredi mais a changé d'avis «en raison de conditions météo qui empirent».

Premières annulations

«C'est choquant de voir cela, d'avoir de l'eau jusqu'aux genoux», a dit à l'AFP Oscar Calzada, un touriste mexicain de 19 ans. Le ministre italien de la Culture, Dario Franceschini, allé vendredi constater sur place les dommages, estime que les travaux de réparation seront considérables. Plus de 50 églises ont été endommagées, a-t-il noté. «Toutes les réserves qui sont en sous-sol sont perdues !», se lamente Luciano, un habitant de Venise et employé d'un magasin place Saint Marc.

Venise reçoit 36 millions de touristes par an dont 90% d'étrangers. Des hôtels, dont la Locanda Al Leon, commencent à déplorer des annulations pour les fêtes de fin d'année.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • danthe le 16.11.2019 14:30 Report dénoncer ce commentaire

    je ne comprends pas les vénitiens ,ils attendent que les dégâts arrivent , cherchez à comprendre .

Les derniers commentaires

  • danthe le 16.11.2019 14:30 Report dénoncer ce commentaire

    je ne comprends pas les vénitiens ,ils attendent que les dégâts arrivent , cherchez à comprendre .