Disparition inquiétante

08 février 2011 10:28; Act: 08.02.2011 13:57 Print

Une voyante prédit la mort des jumelles

Le quotidien italien «Corriere della Sera» a décidé de faire appel à une extra lucide pour faire avancer l’enquête sur la disparition d'Alessia et Livia.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

«Je vois les enfants voyager avec lui. Puis, le noir qui les entoure.» Une vision horrible est arrivée en pleine nuit à Rosemary Laboragine, célèbre voyante de Bari. La femme avait déjà eu une vision lors de l’affaire Sarah Scazzi. Cette dernière, une adolescente vivant dans les Pouilles, avait été tuée et violée à la fin de l’année passée par son oncle avant d'être jetée dans un puits. La médium avait vu à cette occasion de «l’eau, des feuilles et les yeux fermés de la jeune femme». Et c’est justement dans ces conditions que Sarah avait été retrouvée.

«Les jumelles sont mortes. Elles voyageaient avec lui, puis il a pété un plomb et les a tuées. Sans utiliser un pistolet ou une arme blanche. Je ne vois pas de sang. J’ai eu une autre vision. Comme s'il les avait jetées d’une falaise», a expliqué lundi la médium au Corriere della Sera. «C’est arrivé dans les Pouilles, ma vision est très claire. L’homicide des enfants est arrivé dans un rayon de cent kilomètres du lieu où le père s’est suicidé. Il ne voulait pas être loin de ses enfants.»

Aucune trace des fillettes dans le véhicule

Les enquêteurs poursuivent leur travail mardi dans les Pouilles pour tenter de retrouver les jumelles de Saint-Sulpice. Ils concentrent leurs recherches autour des péages autoroutiers de la région de Cerignola, où le père des fillettes s'est donné la mort jeudi. Pour ce cinquième jour consécutif de recherches, des hélicoptères et des unités cynophiles sont toujours mobilisés, écrit mardi l'agence italienne ANSA.

La police italienne a indiqué lundi qu'aucune affaire des jumelles n'a été retrouvée dans le véhicule que leur père a abandonné non loin du lieu de son suicide. Il n'y avait aucun vêtement leur appartenant et la voiture n'était pas équipée des sièges pour enfants. Cela pourrait laisser croire que les fillettes ne sont pas montées à bord du véhicule, donc qu'elles seraient encore en Suisse. À moins que le père ait volontairement effacé toute trace.

(L'essentiel Online/atk)