Suspicion d'infanticide

03 juillet 2012 09:51; Act: 04.07.2012 09:59 Print

Des parents accusés d'avoir tué leur bébé

NANCY - Les parents d'une petite fille âgée d'un mois, morte samedi des suites de blessures, devaient être mis en examen pour homicide volontaire, lundi soir, par un juge d'instruction de Nancy.

La mère du nourrisson avait appelé les secours, samedi, à 21h, faisant état de difficultés respiratoires de l'enfant. Les pompiers et le SAMU s'étaient rendus au domicile de la famille, à Cirey-sur-Vezouze (Meurthe-et-Moselle) et n'avaient pas pu réanimer le bébé, qui est mort dans l'ambulance le transportant vers le centre hospitalier de Nancy. «Les difficultés respiratoires étaient réelles, mais l'examen du corps a également mis en évidence des traces de violence, qui semblent être à l'origine du décès», a expliqué le substitut du procureur à Nancy, Grégory Weill, lors d'une conférence de presse lundi après-midi. Une autopsie a eu lieu lundi, dont les résultats ne sont pas encore connus.

Le père et la mère du bébé, respectivement âgés de 19 et 29 ans, ont été placés en garde à vue dans la nuit de samedi à dimanche et devaient être présentés devant un juge d'instruction dans la soirée de lundi, en vue d'une mise en examen.
Le procureur de la République à Nancy, Raymond Calvet, a indiqué qu'il demanderait leur placement en détention provisoire, alors qu'une information judiciaire pour homicide involontaire sur mineur de 15 ans a été ouverte lundi.

Le couple, qui n'a pas d'autres enfants, est sans emploi. «Cela n'est pas un milieu spécifiquement défavorisé, et ils sont proches de leurs familles», a déclaré M. Weill, qui n'a pas souhaité indiquer si les mis en cause reconnaissaient les faits. «Il n'y a pas de grande contradiction dans leur propos», a-t-il toutefois précisé, en soulignant que le père de la victime avait déjà fait l'objet de condamnations pour violences et usages de stupéfiants dans le passé.

(L'essentiel Online/AFP)