AFFAIRE ROCCO MAGNOTTA

05 juin 2012 15:17; Act: 05.06.2012 16:30 Print

Le «dépeceur» ne s'oppose pas à son extradition

Luka Rocco Magnotta a décidé de ne pas déposer un recours contre son transfert vers le Canada, a indiqué mardi un porte-parole du parquet allemand, Martin Steltner.

  • par e-mail

«Il a été présenté à un juge qui a confirmé son arrestation. Il a dit qu'il ne s'opposerait pas à son extradition», a-t-il souligné, ce qui rendra la procédure «plus rapide et plus facile».

Ce Canadien de 29 ans, soupçonné d'avoir tué et dépecé un étudiant chinois à Montréal, «est placé en détention provisoire et il sera placé dans une cellule normale», a-t-il précisé. «Nous verrons comment se passe la procédure d'extradition», a encore indiqué M. Steltner. «Il pourrait changer d'avis» concernant sa volonté d'être extradé, a-t-il encore fait valoir.

Accusé de meurtre prémédité

Le jeune homme se trouve dans une cellule dans le centre de Berlin, près de l'ancien aéroport de Tempelhof, et devrait être transféré sous peu dans l'une des principales prisons de la ville, dans le quartier de Moabit. La justice allemande a demandé au Canada de lui fournir les documents pour son extradition. «Nous attendons ces documents et sitôt arrivés, un juge va se prononcer sur une extradition», avait indiqué un peu plus tôt ce porte-parole. «On s'attend à ce qu'elle soit validée», avait-il ajouté.

Ancien acteur de films pornographiques, Luka Rocco Magnotta, également connu sous les noms d'Eric Clinton Newman ou Vladimir Romanov, est accusé de meurtre prémédité et d'outrage à cadavre. Il aurait perpétré cet assassinat dans la nuit du 24 au 25 mai, avant de partir pour la France le 26 mai.

Des morceaux de corps postés à des partis politiques

Les médias canadiens l'ont surnommé «Canadian Psycho», car une vidéo publiée sur internet qui montre le meurtre à l'aide d'un pic à glace d'un homme ligoté, puis le dépeçage de son corps, est accompagnée par une chanson du film «American Psycho».

Des morceaux du corps avaient été envoyés par la poste à des partis politiques canadiens.

(L'essentiel Online/AFP)