Affaire Maëlys

01 décembre 2017 13:15; Act: 01.12.2017 13:49 Print

«L'histoire de la voiture, ça ne tient pas debout»

Le père du principal suspect inculpé du meurtre de la petite Maëlys, reste convaincu de l'innocence de son fils.

storybild

Malgré de très vastes recherches, la petite Maëlys reste introuvable.

  • par e-mail
Sur ce sujet

«Je suis sûr et certain de son innocence. Ça ne peut pas être lui». Dans un témoignage au micro de RTL, le père du principal suspect dans l'affaire de la petite Maëlys, disparue fin août dans l'est de la France, affirme ne pas croire une seconde à la culpabilité de son fils, désormais inculpé de meurtre et plus seulement d'enlèvement.

Alors que les enquêteurs «se sont attachés» à tout recouper - caméras du village, expertise du téléphone du suspect et témoignages des proches et des invités du mariage - le papa de Nordahl L. estime que son fils est victime d'un acharnement. «Ils n'ont pas de preuve. L'histoire de la voiture, avec une forme, ça ne tient pas debout non plus», explique-t-il à propos de la «silhouette frêle, de petite taille et vêtue de blanc» évoquée par les enquêteurs. «D'ailleurs, il explique que ce n'était pas sa voiture», poursuit le père.

«C'est un garçon très gentil»

Interrogé pendant plus de six heures par trois juges qui ne l'avaient pas revu depuis son incarcération, l'ancien maître-chien de l'armée âgé de 34 ans s'est «exprimé longuement, calmement, avec beaucoup de sang-froid et a maintenu toutes ses dénégations», a déclaré jeudi le procureur Jean-Yves Coquillat. Pour son père, c'est le signe que son fils est serein. «Il n'est pas intimidé par les juges. Il se défend. C'est un garçon qui est très gentil, qui aime bien les enfants. Jamais, jamais il ne ferait une chose comme ça».

Maëlys avait disparu dans la nuit du 26 au 27 août lors d'une soirée de mariage dans la salle des fêtes de Pont-de-Beauvoisin (Isère, Est). Malgré de très vastes recherches, la fillette reste introuvable.

(L'essentiel/jsa/nxp/afp)