En France

01 août 2017 12:06; Act: 01.08.2017 14:31 Print

Un mois de prison pour avoir agressé une députée

L'agresseur de la députée de la République en marche Laurianne Rossi, giflée dimanche sur un marché à Bagneux dans les Hauts-de-Seine, a été condamné à un mois de prison ferme.

Sur ce sujet

L'homme de 63 ans, qui avait reconnu les faits et dont le geste violent avait suscité l'indignation dans la classe politique, a été incarcéré dans la soirée, le tribunal correctionnel de Nanterre ayant délivré un mandat de dépôt. La peine de six mois d'emprisonnement, dont cinq avec sursis, est conforme aux réquisitions du parquet. Elle a été assortie d'une mise à l'épreuve de deux ans durant lesquels le sexagénaire devra recevoir des soins.

Laurianne Rossi, 33 ans, élue en juin dans la 11e circonscription des Hauts-de-Seine sous les couleurs du parti du président Emmanuel Macron, distribuait des tracts sur le marché de Bagneux lorsqu'elle a été frappée par un homme, dimanche vers 11h00.

Trois jours d'incapacité de travail

L'agression a eu lieu moins de deux mois après celle subie par une autre élue, la candidate LR Nathalie Kosciusko-Morizet, prise à partie le 15 juin à Paris, trois jours avant le second tour des législatives, alors qu'elle distribuait elle aussi des tracts sur un marché. Son agresseur présumé, le maire d'une petite commune de l'Eure, sera fixé sur son sort le 7 septembre. Quatre mois de prison avec sursis et 1 500 euros d'amende ont été requis contre lui.

Concernant l'agression de la députée REM, ce «type de réaction à l'encontre d'une élue empêche toute discussion et compromet très gravement l'ordre public», a considéré lundi la représentante de l'accusation, Hélène Faessel, lors de son réquisitoire. Laurianne Rossi, qui s'est vu reconnaître une incapacité totale de travail de trois jours et n'était pas présente à l'audience, a obtenu un euro symbolique de dommages et intérêts.

(L'essentiel/AFP)