Après Maëlys et Arthur Noyer

01 février 2018 11:58; Act: 01.02.2018 13:05 Print

Nordahl L. impliqué dans 11 autres disparitions?

Principal suspect des affaires Maëlys et Arthur Noyer, l'ex-militaire pourrait être responsable d'autres disparitions. Onze familles se réunissent jeudi pour percer le mystère.

storybild

Onze familles, dont celle de Malik Boutvillain (photo), se réunissent à Lyon pour tenter de déterminer si Nordahl L. est impliqué dans les disparitions de leurs proches.

Sur ce sujet
Une faute?

Nordahl L. est-il un tueur en série? C'est la question qui occupe actuellement une cellule d'enquête spécialement créée pour fouiller dans le passé de l'ex-militaire, principal suspect des affaires Maëlys et Arthur Noyer et possiblement impliqué dans d'autres disparitions. Ce jeudi, onze familles se réunissent à Lyon. Leur point commun: elles ont toutes un proche qui s'est évanoui dans la nature dans la région Auvergne-Rhône-Alpes ces dernières années. Et toutes se demandent si Nordahl L. a quelque chose à voir dans cette tragédie.

«Ces familles veulent se rencontrer pour échanger des informations sur leurs dossiers respectifs. Et surtout demander des vérifications sur le parcours de Nordahl L. afin de savoir s'il a pu croiser la route de leurs proches disparus», explique au Parisien Bernard Valézy, président régional d'Assistance et recherches de personnes disparues (ARDP). Les familles espèrent que cette initiative agira comme un coup de pression sur la justice, elles qui cherchent désespérément à faire entendre leurs voix.

«La disparition de mon frère est enfin prise au sérieux»

Parmi ces familles figure celle de Malik Boutvillain, un jeune homme de 32 ans disparu le 6 mai 2012 dans la banlieue de Grenoble (Isère). La sœur du trentenaire raconte que séparé de sa copine, Malik était retourné chez sa mère. «Il venait de trouver un emploi. Il devait commencer à travailler le 7 mai. Le 6 mai, il est parti faire son footing, sans son téléphone, sans ses papiers, sans argent. Et on ne l'a jamais revu», confie Dalila. La jeune femme assure qu'au moment de signaler la disparition du jeune homme, la police n'a jamais effectué de recherches. «Les policiers nous ont même demandé de faire l'enquête de voisinage nous-mêmes!», s'insurge la sœur du disparu.

Après six ans d'attente, le procureur de Grenoble a annoncé aux proches de Malik Boutvillain qu'une enquête allait enfin s'ouvrir. Il s'agit là d'une conséquence directe de l'affaire Nordahl L. «La disparition de mon frère est enfin prise au sérieux», se réjouit Dalila. «Je me pose beaucoup de questions sur Nordahl L. Il y a une certaine proximité géographique. Il a très bien pu venir dans la région de Grenoble. Il faut examiner cette piste. Si c'est un prédateur, un serial killer comme certains le disent, c'est terrible de penser que mon fils a pu se retrouver dans ses griffes», réagit Badra, la mère de Malik.

(L'essentiel/joc)