Un policier tué à Paris

20 avril 2017 21:18; Act: 21.04.2017 07:19 Print

L'EI revendique l'attaque sur les Champs-​​Élysées

Un policier a été tué ce jeudi soir sur les Champs-Élysées dans une fusillade revendiquée par l'État islamique (EI). Deux policiers et une touriste ont été blessés.

Voir le diaporama en grand »

  • par e-mail
Sur ce sujet

Merci d'avoir suivi ce live, retrouvez un résumé des événements en cliquant ici.

23h38
Le groupe État islamique a revendiqué la fusillade sur les Champs-Elysées dans un communiqué publié par son organe de propagande Amaq. «L'auteur de l'attaque des Champs-Élysées dans le centre de Paris est Abu Yussef le Belge, et c'est un des combattants de l'État islamique», a écrit Amaq.

23h35
L'auteur présumé de la fusillade était visé par une enquête antiterroriste pour avoir manifesté son intention de tuer des policiers, a-t-on appris de sources proches de l'enquête. Une perquisition était en cours jeudi soir en Seine-et-Marne, en banlieue parisienne, au domicile de cet homme. Il s'agit du titulaire du document d'immatriculation du véhicule utilisé pour l'attaque.

23h20:
Policier tué sur les Champs-Élysées à Paris: «les pistes sont d'ordre terroriste», a déclaré François Hollande depuis la cour de l'Élysée ce jeudi soir.



23h15
Une touriste a été «légèrement blessée par balle», a-t-on appris de source policière. Elle a reçu «un éclat dans le genou», a précisé cette source, sans indiquer la nationalité de cette touriste.

22h59
Une source policière, citée par Reuters, a annoncé qu'un avis de recherche avait été lancé pour retrouver un complice présumé de l'auteur de tirs abattu par la police. Selon l'avis de recherche, ce complice présumé est venu de Belgique par le train Thalys.

Outre le policier décédé, l'auteur des tirs «a réussi à en blesser deux, a priori très sérieusement», a expliqué Pierre-Henry Brandet, porte-parole du ministère de l'Intérieur, à des journalistes. «Il n'y a pas de deuxième policier qui soit décédé».
Plusieurs sources policières avaient fait état auparavant du décès d'un second policier.


22h52
L'animateur Julien Courbet témoigne:





22h43
François Hollande fera une déclaration sur la fusillade à l'issue d'une réunion de crise avec Bernard Cazeneuve et le ministre de l'Intérieur, Matthias Fekl, a annoncé à l'AFP l'entourage du président. Le chef de l’État a été rejoint peu avant 22h à l’Élysée par le Premier ministre et Matthias Fekl pour faire le point sur cette fusillade dans la capitale au sujet de laquelle la section antiterroriste du parquet de Paris a ouvert une enquête.


22h26
Selon Reuters, un deuxième policier a succombé à ses blessures après la fusillade. Une information non confirmée par les autorités.



22h17
Selon l'agence de presse Reuters, qui cite une source policière, l'auteur de la fusillade qui a été abattu était «fiché S». Son complice serait en fuite.

22h13
Selon l'agence de presse Reuters, des coups de feu ont été entendus rue Vernet, près des Champs-Élysées.

22h12
La section antiterroriste du parquet de Paris s'est saisie de l'enquête sur la fusillade. Cette enquête en flagrance a été confiée à la Section antiterroriste (SAT) de la Brigade criminelle et la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), a précisé le parquet.


22h11
Les policiers ont été pris pour cibles par des tirs vers 21h. Un policier a été tué et deux autres blessés, a indiqué le ministère de l'Intérieur. L'agresseur a été «abattu en riposte», a expliqué le ministère. «L'agresseur est arrivé en voiture, est sorti. Il a ouvert le feu sur le car de police à l'arme automatique, a tué l'un des policiers et à essayé de s'en prendre aux autres en courant», a rapporté une source policière. Choukri Chouanine, gérant d'un restaurant situé rue de Ponthieu, dans une rue adjacente, a raconté à l'AFP avoir entendu une «fusillade brève» mais avec «beaucoup de tirs». «On a dû cacher nos clients dans nos sous-sols».

22h03
Bernard Cazeneuve, Premier ministre français, rejoint François Hollande à l’Élysée.

21h56
Il y a une "forte probabilité" que cette fusillade soit un acte terroriste, a déclaré à Reuters une source policière. Une autre source policière explique que cela pourrait être la conséquence d'un vol à main armée.

21h48
Un policier a été tué et un autre gravement blessé ce jeudi soir lors d'une fusillade sur l'avenue des Champs-Élysées à Paris, a-t-on appris auprès de la préfecture de police. L'agresseur a été «abattu», a indiqué le ministère de l'Intérieur. Une source judiciaire a confirmé le décès de l'assaillant. Il n'était pas possible dans l'immédiat de connaître les circonstances des tirs.

Sur Twitter, la préfecture de police conseille d'éviter le secteur.





(L'essentiel avec AFP)