Polémique en France

17 juin 2019 11:09; Act: 17.06.2019 12:14 Print

150 000 euros pour Miss France, c'est trop!

La mairie de Marseille a accordé une subvention de 150 000 euros pour l'accueil du concours Miss France, en décembre prochain. L'usage d'une telle somme fait polémique.

storybild

Marseille a décidé de verser 150 000 euros pour l'accueil de l'édition 2020, le 14 décembre prochain. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

L'opposition de gauche à la mairie de Marseille a dénoncé, lundi, l'octroi d'une subvention de 150 000 euros pour l'accueil du concours Miss France, la majorité répondant que la ville en sortirait bénéficiaire, en termes financier et d'image. Dans une délibération adoptée lundi, la ville dirigée par Jean-Claude Gaudin (LR) a décidé de verser 150 000 euros pour l'accueil de l'édition 2020, le 14 décembre prochain.

«Cette élection est un rendez-vous annuel national qui illustre l'élégance à la française tant admirée par le monde entier», souligne le texte. La gauche, PS et PC notamment, a dénoncé l'octroi de cette somme, dans une ville encore traumatisée par l'effondrement de deux immeubles dans la rue d'Aubagne, fin 2018, qui a fait huit morts. La ville «se moque des besoins de ses habitants, ferme des théâtres, diminue les moyens des bibliothèques et essaie de donner une image positive par le strass et les paillettes» avec «une vision rétrograde des femmes», a lancé le communiste Jean-Marc Coppola.

1 500 nuitées touristiques

«Même si les Français aiment Miss France, il ne faut pas faire deux poids deux mesures», a renchéri Samia Ghali (PS), selon laquelle, en tout, Marseille ne verse que 48 000 euros à 16 associations qui œuvrent pour le droit des femmes. «On peut aimer Miss France ou pas, mais on ne peut pas nier l'intérêt pour la ville de Marseille de les recevoir», a répondu le chef de la majorité LR, Yves Moraine. Il s'agit «d'une excellente opération (qui) va rapporter plus que cela ne va coûter».

La ville va récolter l'équivalent des 150 000 euros versés en subventions grâce aux billets d'entrée à la soirée des miss, a-t-il détaillé, et Marseille va être valorisée pendant «plusieurs heures de prime time sur TF1». Le concours va aussi engendrer 1 500 nuitées touristiques.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • situperds-turembourses le 17.06.2019 14:48 Report dénoncer ce commentaire

    ok moi j'ai la résolution du problème on fait un contrat au maire "Jean-Claude Gaudin " si les retombées économiques ne sont pas à la hauteur des 150 000 euros (cette somme qui est prise dans la caisse de la mairie ) il la rembourse de ses propre deniers ,, arrêtons de prendre les citoyens pour des vaches a lait

Les derniers commentaires

  • situperds-turembourses le 17.06.2019 14:48 Report dénoncer ce commentaire

    ok moi j'ai la résolution du problème on fait un contrat au maire "Jean-Claude Gaudin " si les retombées économiques ne sont pas à la hauteur des 150 000 euros (cette somme qui est prise dans la caisse de la mairie ) il la rembourse de ses propre deniers ,, arrêtons de prendre les citoyens pour des vaches a lait