Taxe à 75%

03 janvier 2015 19:51; Act: 03.01.2015 20:11 Print

La France enterre sa taxe sur les très hauts revenus

Paris s'apprête à mettre fin sans bruit à une mesure emblématique des débuts de la présidence de François Hollande, qui aura suscité plus de polémiques que rapporté d'argent aux caisses en déficit de l'État.

storybild

La taxe à 75% a été suscité une grande controverse. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Promise par M. Hollande dans un meeting de campagne en 2012, édulcorée après son élection, cette «contribution exceptionnelle de solidarité» vit ses ultimes semaines: les entreprises qui la paient ont jusqu'au 1er février pour verser leur dernier écot. La disparition de ce prélèvement controversé était programmée de longue date. Le Premier ministre, Manuel Valls, avait lui-même annoncé dès octobre lors d'un déplacement à Londres que cet impôt ne serait pas prolongé. Dans une France à la fiscalité parmi les plus élevées d'Europe, aucun impôt n'a fait couler autant d'encre depuis les années 80 et l'instauration par François Mitterrand de l'impôt sur la fortune. Lancée en février 2012 à la surprise générale, le coup politique de la taxe à 75% avait permis à M. Hollande de doper sa campagne présidentielle.

Maintenue après sa victoire, la promesse avait suscité dans les mois suivant son accession à l'Élysée un tir de barrage des milieux d'affaires. La polémique s'était enflammée à l'automne 2012 après l'annonce que le milliardaire Bernard Arnault, première fortune de France et patron du numéro un mondial du luxe LVMH, avait «sollicité la double nationalité franco-belge». En décembre, l'acteur Gérard Depardieu, claquait la porte en accusant le fisc français de lui prélever 85% de ses revenus et en sollicitant la nationalité russe.

«Cuba sans le soleil»

Retoquée fin 2012 par le Conseil constitutionnel, qui avait pointé la menace d'un prélèvement «confiscatoire», la taxe a finalement été validée en décembre 2013 dans une version remaniée, payée par les entreprises sur la part des revenus de leurs salariés excédant le million d'euros, avec un plafond fixé à 5% du chiffre d'affaires. Parmi ses plus féroces adversaires, les clubs de football professionnel de Ligue 1 et 2 ont bataillé contre elle jusqu'au bout, brandissant même à l'automne 2013 la menace d'une grève des matches. L'initiative avait tourné court, faute de rallier la sympathie du public pour la cause des stars multi-millionnaires.

Selon les projections du gouvernement, la taxe à 75% aura rapporté en deux années d'existence un peu plus de 400 millions d'euros, un montant quasi anecdotique au regard des milliards du déficit de la France. Sa non-prolongation coïncide avec le tournant réformiste pris l'an dernier par M. Hollande, avec une politique axée sur l'allègement des charges des entreprises pour relancer l'investissement et l'emploi dans un pays confronté à un chômage record. Ironie de l'histoire, le symbole de ce virage, Emmanuel Macron, ancien proche conseiller du président promu fin août ministre de l'Économie, avait lui-même brocardé en 2012 la taxe à 75% en affirmant qu'elle relevait de «Cuba sans le soleil».

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Marcel le 04.01.2015 10:05 Report dénoncer ce commentaire

    Le problème avec les socialistes c'est que depuis plus d'un siècle, ils pensent et souvent avec arrogance, détenir le monopole de la pensée, du savoir, de la connaissance et du célèbre cœur !!!.........

  • Etudiante le 03.01.2015 20:42 Report dénoncer ce commentaire

    ce serait bien aussi pour la taxe d'habitation pour les étudiants...

  • Titi le 04.01.2015 13:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Surtout que les retraites ont bénéficié du plein emploi, de l'immobilier bon marche et qu'ils laissent des montagnes de dettes aux générations futures. Il me semble logique qu'ils participent à l'effort aujourd'hui.

Les derniers commentaires

  • Jean Richit le 05.01.2015 14:26 Report dénoncer ce commentaire

    On va faire une polemique pour abolir l'impot en France. Peut etre que ca fonctionnera...

  • Louis JOUVET le 05.01.2015 12:53 Report dénoncer ce commentaire

    Plus de polémiques que d'argent rapporté !! je ne savait pas que des polemiques faisaient rentrer de l'argent dans les caisses ! Bizarre

  • Titi le 04.01.2015 13:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Surtout que les retraites ont bénéficié du plein emploi, de l'immobilier bon marche et qu'ils laissent des montagnes de dettes aux générations futures. Il me semble logique qu'ils participent à l'effort aujourd'hui.

  • vincent soubeyran le 04.01.2015 13:12 Report dénoncer ce commentaire

    les socialos - je parle des politiciens, pas des militants qui, eux, sont sincères le plus souvent - sont de centre-droite comme la majorité des français, càd qu'ils sont convaincus, à tord, qu'en aidant et en favorisant les riches et les chefs d'entreprises, les effets bénéfiques rejailliront sur toute la société.. erreur!.. plus ils s'enrichissent, plus ces gens capturent cette richesse et surtout ne la distribuent pas, ni n'investissent dans le travail en embauchant.. il faut donc avant tout créer un impôt sur les revenus qui soit vraiment démocratique progressif et solidaire!.. chiche?..

  • Marcel le 04.01.2015 10:05 Report dénoncer ce commentaire

    Le problème avec les socialistes c'est que depuis plus d'un siècle, ils pensent et souvent avec arrogance, détenir le monopole de la pensée, du savoir, de la connaissance et du célèbre cœur !!!.........

    • un prolo le 04.01.2015 19:02 Report dénoncer ce commentaire

      tu te trompe le probleme vient de l icompetence de c est ministre qui n ont pas la volontee de faire ce qui a ete prevue pour l egalite de tous ,, pour le capital d accord,,,

    • Simon le 05.01.2015 12:52 Report dénoncer ce commentaire

      beaucoup de fautes, et vous venez nous parler de competences !!!

    • @Simon le rois de la casse le 04.10.2015 07:52 Report dénoncer ce commentaire

      Et alors ! Il fait des fautes et donc n'a pas le droit de s'exprimer ? Même pas très bon en orthographe ,ne veut pas dire incompétent dans son domaine !! N'importe quoi Simon ,et trop facile de clouer le bec aux gens sur un écran !