Pratiques abusives

14 mars 2018 08:43; Act: 14.03.2018 16:12 Print

Paris va assigner en justice Google et Apple

Le ministre de l'Économie et des Finances, Bruno Le Maire, a annoncé mercredi que l’État allait assigner en justice les géants du numérique Apple et Google pour «pratiques commerciales abusives».

storybild

Le ministre de l'Économie et des Finances, Bruno Le Maire, annonce mercredi qu'il va assigner Google et Apple devant le tribunal de commerce de Paris pour pratiques commerciales abusives. (photo: AFP/Jeff Pachoud)

Sur ce sujet
Une faute?

«Je crois à une économie fondée sur la justice et je vais donc assigner Google et Apple devant le tribunal de commerce de Paris pour pratiques commerciales abusives» vis-à-vis des start-up françaises, a-t-il annoncé sur RTL, à un moment de tension commerciale avec les États-Unis, après la décision de Donald Trump de taxer respectivement à 25% et 10% les importations d'acier et d'aluminium. M. Le Maire a assuré que les start-up se voient «imposer des tarifs» lorsqu'elles négocient la vente de leurs applications à Google et Apple qui «récupèrent également les données. Tous deux peuvent modifier unilatéralement les contrats». Google répond pour sa part que ses pratiques sont «conformes à la législation».

Selon le ministre, cette situation est «inacceptable». «Je considère que Google et Apple, aussi puissants soient-ils, n'ont pas à traiter nos start-up et nos «developers» de la manière dont ils le font aujourd'hui», a-t-il ajouté. M. Le Maire, qui avait brandi l'été dernier la menace d'imposer les géants du numérique sur leurs chiffres d'affaires en France en dénonçant leurs pratiques d'optimisation fiscale, a assuré que cette action en justice se traduirait par «une sanction qui se chiffre en millions d'euros». «Ma responsabilité, c'est d'être garant de l'ordre public économique. Il y a des règles. Il y a une justice. Elle doit être respectée», a-t-il affirmé.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Steven le 14.03.2018 09:01 Report dénoncer ce commentaire

    Contrairement à iOS vous pouvez installer (et les développeurs peuvent vendre) des logiciels sous Android sans devoir passer par Google. Mais je suppose que cette petitesse de différence n'est pas accessible pour les cervelles pré-formatées à l'"anti-américanisme" depuis bien des années.

  • Charles le 14.03.2018 10:41 Report dénoncer ce commentaire

    C'est le jeu, depuis la blague de Bill Gates lors de sa venue en France en apercevant le Minitel à l'époque, on a pris un retard intersidéral, on a étouffé par mépris et paresse les cerveaux et maintenant on pleure devant un Goliath invincible désormais.

  • Boycot le 14.03.2018 09:18 Report dénoncer ce commentaire

    Les GAFA sont en train de prendre le contrôle de l'économie de transférer, à terme, massivement des revenus et de la puissance aux USA.

Les derniers commentaires

  • Charles le 14.03.2018 10:41 Report dénoncer ce commentaire

    C'est le jeu, depuis la blague de Bill Gates lors de sa venue en France en apercevant le Minitel à l'époque, on a pris un retard intersidéral, on a étouffé par mépris et paresse les cerveaux et maintenant on pleure devant un Goliath invincible désormais.

  • Boycot le 14.03.2018 09:18 Report dénoncer ce commentaire

    Les GAFA sont en train de prendre le contrôle de l'économie de transférer, à terme, massivement des revenus et de la puissance aux USA.

  • Steven le 14.03.2018 09:01 Report dénoncer ce commentaire

    Contrairement à iOS vous pouvez installer (et les développeurs peuvent vendre) des logiciels sous Android sans devoir passer par Google. Mais je suppose que cette petitesse de différence n'est pas accessible pour les cervelles pré-formatées à l'"anti-américanisme" depuis bien des années.

    • Matt le 14.03.2018 11:00 Report dénoncer ce commentaire

      @Steven : +10 pour vous ;)