Prof assassiné en France

21 octobre 2020 14:00; Act: 21.10.2020 15:10 Print

Ce que Samuel Paty a dit aux policiers le 12 octobre

Le professeur a été auditionné en début de semaine dernière dans le cadre d'une plainte d'un parent d'élèves. «France Info» s'est procuré le procès-verbal.

storybild

Samuel Paty avait 47 ans et était père d'un petit garçon de 5 ans.

Sur ce sujet
Une faute?

«Je n'ai commis aucune infraction dans le cadre de mes fonctions»: cette phrase de Samuel Paty, face aux policiers, le 12 octobre dernier, résonne comme «un testament», indiquent nos confrères de France Info qui se sont procurés le procès-verbal de l'audition de ce professeur d'histoire-géographie, assassiné vendredi, devant un collège des Yvelines.

Accusé par un parent d'élèves d'avoir diffusé des images pornographiques, l'enseignant se rend au commissariat pour s'expliquer sur ce fameux cours d'enseignement moral et civique du 6 octobre, où il a montré deux caricatures du prophète publiées par Charlie Hebdo.

«J'avais proposé à mes élèves de détourner le regard quelques secondes»

«J'avais proposé à mes élèves de détourner le regard quelques secondes s'ils pensaient être choqués pour une raison ou pour une autre», a indiqué le professeur de 47 ans aux policiers. «À aucun moment, je n'ai déclaré aux élèves: "Les musulmans, vous pouvez sortir car vous allez être choqués". Et je n'ai pas demandé aux élèves quels étaient ceux qui étaient de confession musulmane».

C'est aussi lors de cette audition que Samuel Paty indique que ladite élève qui s'est plainte à son père (qui a déclenché la polémique menant à la tragédie) n'était même pas là le jour dudit cours. Ce qui lui faisait dire, quatre jours avant son assassinat, que cette affaire n'était qu'une cabale: «Elle a inventé un récit au travers de rumeurs d'élèves. Il s'agit d'une fausse déclaration dans le but de nuire à l'image du professeur que je représente, du collège et de l'institution».

(mc/L'essentiel)