Acte 9 des «gilets jaunes»

12 janvier 2019 11:48; Act: 12.01.2019 20:12 Print

Mobilisation en hausse des «gilets jaunes»

Quelque 84 000 «gilets jaunes» ont manifesté ce samedi à travers la France, un chiffre en augmentation par rapport au samedi précédent et ses 50 000 manifestants.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Environ 84 000 personnes ont manifesté samedi dans le cadre de l'acte 9 des «gilets jaunes», contre 50 000 la semaine dernière, a annoncé le ministère de l'Intérieur, qui a également fait état de 244 interpellations sur l'ensemble du territoire. Le décompte du ministère de l'Intérieur, le seul disponible pour ce mouvement des «gilets jaunes», est chaque semaine contesté par les manifestants.

À Paris, où 8 000 personnes ont défilé «dans le calme» et «sans incident grave», «la responsabilité l'a emporté sur la tentation de l'affrontement», a salué le ministre Christophe Castaner dans une déclaration transmise à l'AFP. Quelques heurts ont toutefois émaillé la manifestation dans le secteur des Champs-Élysées et autour de l'arc de Triomphe, a constaté un journaliste de l'AFP. Place de l'Étoile, en haut des Champs-Élysées, un journaliste de l'AFP a constaté plusieurs salves de grenades lacrymogènes. Peu après 14h30, les forces de l'ordre ont essuyé «quelques jets de projectiles» sur l'avenue de Wagram et répliqué par des tirs de grenades lacrymogènes, selon la Préfecture de police (PP).

La préfecture de police de la capitale a fait état d'une centaine d'interpellations à 17h, notamment «pour participation à un groupement en vue de commettre des violences, port d'arme prohibée, violences à agents de la force publique», selon un dernier bilan transmis aux médias.

À Bordeaux également la manifestation a été émaillée d'échauffourées. Quelque 6 000 personnes selon la préfecture, plus de 10 000 selon les manifestants, ont défilé dans la capitale de Nouvelle-Aquitaine. Comme chaque samedi, des heurts ont éclaté à la tombée de la nuit en centre-ville, place Pey-Berland près de la mairie, où étaient restées massées quelques centaines de personnes. Manifestants et forces de l'ordre ont échangé jets de bouteilles et quelques pavés d'un côté, gaz lacrymogènes et jets de lanceurs d'eau de l'autre, avant que la police ne fasse évacuer la place. Trois blessés ont été évacués.

(L'essentiel/afp)