Vidéo bidon

05 mars 2018 15:47; Act: 05.03.2018 16:08 Print

Bendaoud veut couper court à la polémique

L'homme accusé d'avoir hébergé des terroristes, relaxé au tribunal, a démenti avoir posté des messages ironiques sur les réseaux sociaux. Il dit s'être fait voler son identité.

Sur ce sujet

Relaxé le 14 février dernier après avoir été inculpé de recel de malfaiteurs terroristes, Jawad Bendaoud a dû couper court à la polémique naissante qu'il suscitait. Il explique ne pas être l'auteur de messages dans lesquels il vante ses mérites de «logeur de Daech» sur les réseaux sociaux.

«Des individus malveillants à mon égard ont piraté mon compte Snapchat en me faisant revendiquer la qualité de logeur de Daech», a-t-il expliqué dans une vidéo coup de gueule, dans laquelle il apparaît en caleçon dans sa salle de bains à la fin. «Par respect pour toutes les personnes touchées par cette affaire, j'ai pris la décision de ne pas alimenter ce genre de polémique». Car moins de deux semaines après sa relaxe, le retour médiatique sur les réseaux sociaux de Jawad Bendaoud a été mouvementé. Tout a commencé par un faux compte Snapchat revendiquant 850 000 abonnés, où des photos et des vidéos de «Jawad le logeur» ont circulé: on le voit notamment jouer avec son chien ou imiter Tony Montana.

Certains messages mettent en avant ses qualités de «logeur». Sur une vidéo on peut notamment lire: «Jawad le retour sur Snapchat, qui veut que je le loge ahah...». Ces posts ont rapidement été repris par des comptes proches de l'extrême droite, dénonçant le comportement de l'intéressé. D'autres messages oscillent entre moquerie et consternation. «On diffuse des choses que je n'ai pas tweetées. Ça fait quinze jours que je suis dehors. En quinze jours je suis sorti de chez moi que 20 minutes», a expliqué l'intéressé dans des propos retranscrits par LCI.

(L'essentiel/cga)