Analyses en France

23 février 2017 09:10; Act: 23.02.2017 09:26 Print

Des pesticides dans les cheveux des écolos

Des perturbateurs endocriniens ont été retrouvés dans les cheveux de sept personnalités écologistes françaises.

storybild

La navigatrice Isabelle Autissier est la plus contaminée, avec 68 PE retrouvés. (photo: AFP)

  • par e-mail
Sur ce sujet

Un «cocktail important de nombreux perturbateurs endocriniens» a été trouvé chez Nicolas Hulot, l'eurodéputé José Bové et le candidat EELV à la présidentielle Yannick Jadot, indique jeudi une étude de l'ONG Générations Futures. «Les cheveux des personnalités testées renferment tous un cocktail important de nombreux perturbateurs endocriniens (de 36 à 68 par personne) bien que quatre familles de substances chimiques seulement aient été recherchées», souligne Générations Futures dans son rapport.

L'association a aussi fait analyser les cheveux de la présidente du WWF et navigatrice Isabelle Autissier, du photographe Yann Arthus-Bertrand, de la députée et ex-ministre de l'Écologie Delphine Batho et de la documentariste Marie-Monique Robin. Les quantités de perturbateurs endocriniens retrouvées sont 17,5 fois plus élevées chez la personne la plus contaminée (Isabelle Autissier) que chez la moins contaminée (Delphine Batho), «ce qui montre clairement que l'exposition des personnes n'est pas uniforme mais varie considérablement en fonction de l'environnement dans lequel elles évoluent et ont évolué», ajoute l'ONG.

9 à 25 pesticides

Les perturbateurs endocriniens (PE) sont des substances présentes dans de nombreux produits du quotidien (cosmétiques, jouets, peintures, contenants alimentaires...), qui perturbent le système hormonal et peuvent générer maladies et anomalies. Isabelle Autissier est la plus contaminée avec 68 PE retrouvés, Delphine Batho la plus épargnée, avec 36. 48 à 51 perturbateurs ont été retrouvés chez les autres personnalités. Entre 9 et 25 pesticides ont été retrouvés dans chaque échantillon.

La publication de cette étude intervient deux jours après la parution d'une enquête de l'UFC-Que Choisir selon laquelle des centaines de produits d'hygiène et de beauté contiennent des substances «indésirables», dont des PE. L'Union européenne doit à nouveau tenter le 28 février de se mettre d'accord sur une définition des perturbateurs endocriniens, ce qui permettrait de prendre des mesures réglementaires pour limiter leur impact sur la santé.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • lmht le 23.02.2017 10:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @cochelin? C'est plus la durée d'exposition qui est importante. Les PE sont présents partout (cosmétiques, produits d'entretien, plats cuisinés...). Par exemple dans les gels douche. Même si la quantité est faible, en prenant une douche tous les jours, votre corps est exposé aux PE et est "contaminé" quotidiennement. On se demande pourquoi il y a une augmentation de certaines maladies (cancers, Alzheimer,etc). Cherchez donc du côté des PE.

  • Eliza le 23.02.2017 12:07 Report dénoncer ce commentaire

    "centaines de produits d'hygiène et de beauté contiennent des substances «indésirables»" On a tous droit à la liberté de bien choisir ! «J'adore bio» boutique coming soon...

  • Framboiz le 23.02.2017 12:22 Report dénoncer ce commentaire

    Quand on voit le nombre de fois par an que ces "écolos" prennent l'avion... on peut se demander ce que veut dire "écolo"...

Les derniers commentaires

  • Monde moderne le 24.02.2017 09:35 Report dénoncer ce commentaire

    Cet effet d'annonce permet de s'interroger sur l'exposition à de nombreux produits transformés que nous utilisons quotidiennement. Heureusement que les garde-fous permettent de fixer des normes. Mais au final l'hygiène a progressé, les produits alimentaires sont mieux surveillés et la médecine a fait des pas de géant. Résultat, notre espérence de vie ne cesse d'augmenter. La devise devrait être : consommez un peu de tout sans mourir des suites d'un excès de quelque chose .

  • cricri le 23.02.2017 20:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ecolo faitent ce que je dis mais pas ce que je fait.......

    • Ekolo le 23.02.2017 22:19 Report dénoncer ce commentaire

      J'ai l'impression que vous n'avez pas compris cricri

    • @cricri le 24.02.2017 11:07 Report dénoncer ce commentaire

      Je pense que vous devriez encore une fois relire l'article .. et réfléchir ce qu'il voulait dire.

  • Howaito le 23.02.2017 18:45 Report dénoncer ce commentaire

    Isabelle Autissier a probablement beaucoup de PE car elle navigue dans des bateaux en résine, et utilise certainement pas mal de produits tels que peintures, solvants, etc

  • georgette le 23.02.2017 18:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Que de l'eau et plus de problèmes. Un pote a moi travail dans une ses boites cosmétique ( connue ). Conclusions: un gel douche ou un shampoing auto c'est pareil (:

  • pas bio le 23.02.2017 18:32 Report dénoncer ce commentaire

    Pas très bio, ces écolos