Justice

14 juin 2012 23:24; Act: 15.06.2012 12:33 Print

Claude Makelele écope de cinq mois de prison

Cinq mois de prison avec sursis ont été requis contre Claude Makelele, accusé par son ex-petite amie britannique de «violences» commises en octobre 2010.

storybild

Claude Makelele et la jeune britannique Thandi Ojeer ont vécu deux ans ensemble entre 2008 et 2010. (photo: dr)

  • par e-mail
Sur ce sujet

L'avocat du footballeur, Me Arnaud Péricard, a évoqué «un cas de légitime défense», lors de l'audience où l'actuel entraîneur-adjoint du Paris-SG, âgé de 39 ans, n'était pas présent, invoquant un «impératif professionnel» dans une lettre à la cour. Le tribunal correctionnel de Versailles rendra son jugement le 13 septembre.

La procureur Béatrice Bruchère a évoqué une «affaire classique dans un monde peu classique» et demandé au tribunal d'assortir la peine de M. Makelele d'une mise à l'épreuve et de l'obligation d'indemniser la jeune femme.

«Il m'a frappée au visage»

À l'audience, Mme Ojeer a raconté s'être présentée au domicile du finaliste du Mondial-2006, quatre mois après leur rupture, afin de récupérer, après de nombreux appels, des effets personnels d'une valeur de «30 000 euros».

«Claude a ouvert la porte et je lui ai dit que je voulais juste récupérer mes vêtements», a déclaré l'élégante jeune femme. «Il m'a poussée en arrière, je me suis accroché à lui pour ne pas tomber. Il m'a frappée au visage, j'étais sonnée».

Claude Makelele avait de son côté également porté plainte

L'avocat de l'ex-footballeur, Me Arnaud Péricard a plaidé: «Cette femme entre dans la maison sans y être invitée, donc M. Makelele se défend et c'est lui qui appelle la police pour empêcher Mme Ojeer d'entrer». «C'est très clairement un cas de légitime défense», a-t-il jugé.

Claude Makelele avait de son côté également porté plainte pour intrusion à son domicile et agression. Selon l'avocat de la jeune femme, Me Stanislas Panon, cette plainte n'a «pas eu de suite».

(L'essentiel Online/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Aeata le 15.06.2012 11:49 Report dénoncer ce commentaire

    L'argent n'éduque pas un homme. Si c'est un vaurien, il ne changera pas !! Par contre que la justice ne le punisse pas, cela ne me surprend pas ! On peut tuer sa femme et s'en sortir avec 2 ans de prison !! Y a encore du chemin à faire !!!!! ...lamentable !

Les derniers commentaires

  • Aeata le 15.06.2012 11:49 Report dénoncer ce commentaire

    L'argent n'éduque pas un homme. Si c'est un vaurien, il ne changera pas !! Par contre que la justice ne le punisse pas, cela ne me surprend pas ! On peut tuer sa femme et s'en sortir avec 2 ans de prison !! Y a encore du chemin à faire !!!!! ...lamentable !