Ce dimanche

20 juin 2021 08:27; Act: 20.06.2021 15:53 Print

L'abstention fait le jeu des extrêmes

Le Rassemblement national (extrême droite) de Marine Le Pen, est ambitieux ce dimanche, surtout avec l’abstention record qui s’annonce.

storybild

Le Rassemblement national de Marine Le Pen est donné en tête au premier tour dans six régions, notamment en Provence-Alpes-Côte-d’Azur. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Les bureaux de vote ont ouvert dimanche à 08h00 en France métropolitaine pour le premier tour des élections régionales et départementales. Quelque 48 millions d’électeurs sont appelés aux urnes jusqu’à 18h00, 19h00 ou 20h00 selon les communes. Même si l’épidémie de Covid-19 est en net recul, un protocole sanitaire strict a été mis en place et les électeurs devront respecter une distance de sécurité, porter un masque et utiliser du gel hydroalcoolique. Le deuxième tour aura lieu le dimanche 27 juin.

Extrême droite en pole position, abstention record en vue: les Français votent dimanche, à moins d’un an de la présidentielle, pour le premier tour de leurs élections régionales, au terme d’une campagne quasi inexistante pour cause de Covid. Retardé de trois mois en raison de la crise sanitaire, le scrutin qui se tient à la proportionnelle sur deux tours, les 20 et 27 juin, vise à élire pour six ans les conseillers des treize régions de la France métropolitaine et de deux d’outre-mer, compétents dans des domaines touchant directement les citoyens, comme les transports publics, les collèges et lycées, l’aménagement du territoire.

Pourtant, il ne draine généralement pas des foules d’électeurs (près de 51% d’abstention en 2015 au premier tour) et la désaffection pourrait flamber à 60% et plus cette année, selon les anticipations de différents instituts de sondage. Ces élections seront aussi évidemment analysées comme un galop d’essai pour la présidentielle 2022.

L’abstention fait le jeu des extrêmes

Le Rassemblement national (RN, extrême droite) de la finaliste de la présidentielle de 2017, Marine Le Pen, a le vent en poupe, surtout que l’abstention tend à faire le jeu des extrêmes, tandis que le parti du président Emmanuel Macron, La République en marche, tout jeune et sans réelles assises territoriales, n’est pas dans une posture favorable.

«Plus l’abstention monte et plus, en pourcentage des votes exprimés, les offres extrêmes sur le spectre politique ont à y gagner», note ainsi le politiste de la Sorbonne Pierre Lefébure. «Surtout le RN avec un électorat très motivé et chauffé à blanc par un matériel électoral qui met partout en avant la photo de Marine Le Pen à un an de la présidentielle», ajoute-t-il.

En face: un parti présidentiel tout jeune, dépourvu de candidats sortants, une gauche éclatée, sans leadership depuis 2017, et une droite divisée sur l’attitude à adopter face au RN. Dans ces conditions, le Rassemblement national ambitionne bel et bien de briser le front républicain qui lui avait barré la route en 2015. Pour la première fois, il pourrait diriger plusieurs régions, favorisé par le scrutin à la proportionnelle qui donne une prime de 25% des sièges à la liste recueillant le plus grand nombre de voix.

«Prendre des pincettes»

Il est donné en tête au premier tour dans six régions, notamment en Provence-Alpes-Côte-d’Azur où l’extrême droite est un acteur important depuis plus de trente ans. «Ce n’est pas tant la progression en voix qui semble frappante, mais bien l’augmentation des chances de victoire du RN» par rapport aux régionales de 2015, explique à l’AFP Bernard Sananès, président de l’institut Elabe.

Le parti n’est plus le repoussoir qu’il fut, dans un paysage politique qui a brassé à l’envi ces derniers mois des thèmes composant son fonds de commerce – laïcité, immigration… Pour 51% des Français, une victoire du RN aux régionales ne serait pas «un danger pour la démocratie».

De quoi inquiéter Emmanuel Macron, même s’il n’est pas officiellement candidat pour 2022, il est déjà talonné par son ancienne adversaire de 2017, même s’«il faut quand même prendre d’énormes pincettes pour tirer des conclusions nationales et présidentielles des régionales», met en garde Antoine Bristielle, directeur de l’Observatoire de l’opinion à la Fondation Jean Jaurès. En 2015, la droite et la gauche s’étaient ainsi partagé les régions mais n’avaient pas réussi à se qualifier pour le second tour de la présidentielle, 15 mois plus tard.

Et cette année, le scrutin, doublé d’élections départementales, s’ouvre au terme d’une campagne très atypique: les mesures sanitaires ont empêché meetings et porte-à-porte, les candidats ont arpenté les marchés, tracts à la main mais masques sur le visage… Les rares retrouvailles avec les électeurs ont été émaillées d’incidents dans un pays où les tensions sociales semblent avoir été exacerbées par les mois de crise sanitaire. Au moins trois personnalités politiques ont été enfarinées tandis que le chef de l’État lui-même a été giflé lors d’un déplacement.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Un français le 20.06.2021 14:29 Report dénoncer ce commentaire

    Si l'abstention et le RN sont aussi élevés, c'est surtout parce que la situation actuelle en France est un désastre sur beaucoup de sujets. Or, le théatre politique habituel ne suffit plus pour faire voter les citoyens.

  • Black Sabbath le 20.06.2021 14:51 Report dénoncer ce commentaire

    Ozzy Osbourne s'est teint en blond ?

  • duvaro le 20.06.2021 09:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il y a toujours une "abstention record" à chaque élection en France et ensuite les Français se plaignent des résultats. Au lieu de taper sans cesse sur le RN, que les autres partis se posent donc la question de savoir pourquoi le RN gagne de plus en plus de voix !

Les derniers commentaires

  • Poule mouillée le 22.06.2021 09:51 Report dénoncer ce commentaire

    Bof bof ils travaillent tous pour les mêmes et les Francais l‘ont bien compris. Pour les financiers et l.état profond qui met en place ses larbins à des postes clés . Et on ne sait pas s‘ils trichent comme aux Etats-Unis et pour Macron

  • Le Catalan le 21.06.2021 08:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    À tous les frontistes (oui, parce que changer l'étiquette ne change pas le contenu) qui sont en force ici, citez moi un seul pays dans l'Histoire qui a bénéficié de l'extrême droite au pouvoir (et avec des arguments si possible) ? Franchement, j'espère que la baronne de Montretout sera élue, juste pour voir vos têtes lorsque vous verrez l'état de votre cher pays, de votre économie et de vos situations personnelles à la fin de son quiquennat. Vous avez la chance de ne pas avoir commis l'erreur de bon nombre de vos voisins européens. Malgré le fait que ce soit une grosse erreur, si vous voulez tout de même le faire, allez-y, mais ne vous plaignez pas après !

    • @Le Catalan le 21.06.2021 11:05 Report dénoncer ce commentaire

      Le problème n'est pas le RN (qui n'est pas/plus d'extrême droite), mais son incompétence. Qui au RN montre suffisament de compétences pour savoir de quoi on parle ? La Marine ne les a pas, car elle ne fait que réciter ses notes avec convictions. La solution pour la France ce ne sera pas un parti politique mais une coalition citoyenne qui dira la vérité sur la situation, débatera publiquement des solutions et demandera l'avis aux français par référendum. A chaque élection il faut voter pour le moins pire alors qu'il y a de bonnes idées partout mais une fois élus c'est fini : idéologie.

  • laira le 21.06.2021 08:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    gauche droite , rien depuis 1 siècle maintenant il y en à marre. RN

  • luis le 21.06.2021 06:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Marine aimé la France. elle seulement peut encore sauver les français. Marine est la dernière chance pour changer sinon la France va a sa perte. Et alors le chaos va se installer doucement mais sûrement .Et ça sera plus la france.

  • luis le 21.06.2021 05:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La France va mal,très mal La seule chose qui peut très bien être utile pour les citoyens français .Voté Marine le RN est pas un parti de l'extrême. Mais un parti qui rassemble les français.