En France

30 juin 2020 22:16; Act: 30.06.2020 22:16 Print

Des vautours tueurs d’animaux sèment l’émoi

Depuis le début du mois, plusieurs bovins et ovins ont été tués par des vautours fauves. Les agriculteurs de la région réclament des mesures.

Sur ce sujet
Une faute?

Plus d’une dizaine de moutons et de vaches ont été tués depuis le début du mois en Haute-Loire. La faute à des vautours fauves qui sévissent dans la région, s’en prenant à des animaux vivants. Du jamais-vu, de mémoire d’agriculteur.

À Saugues, une vache en train de mettre bas a été prise d’assaut par plusieurs de ces volatiles. La malheureuse ne s’en est pas sortie, et le nombre de vautours s’acharnant sur sa carcasse n’a cessé d’augmenter: «Ils étaient une quinzaine le premier jour. Puis plus du double le lendemain, et une centaine de vautours le troisième jour», raconte à CNews Guillaume Savinin, secrétaire général des Jeunes Agriculteurs du département.

«Ils étaient bien vivants, il n’y a aucun doute là-dessus»

Une demi-douzaine d’incidents du même genre sont survenus par la suite dans des communes voisines. Un agneau qui venait de naître a notamment pu être sauvé in extremis. «À chaque fois, les vautours s’en sont pris à des animaux qui étaient bien vivants, il n’y a aucun doute là-dessus», assure au «Parisien» Laurine Rousset, présidente des Jeunes Agriculteurs 43.

La ligue de protection des oiseaux (LPO) de Haute-Loire estime qu’il ne faut pas s’alarmer et répète que «les vautours ne courent pas derrière les animaux vivants». Une affirmation qui est loin de convaincre Laurine Rousset: «On ne va pas se laisser faire», prévient l’éleveuse.

Les agriculteurs de Haute-Loire ont rendez-vous jeudi avec la préfecture. «Nous demandons que des œufs soient enlevés des nids et des tirs d’effarouchement effectués. On voit bien que le vautour, une espèce protégée, prolifère dans le département», s’insurge l’éleveuse.

(L'essentiel/joc)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Wow le 30.06.2020 23:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Normalement, ils se contentent de cadavres. Ils ont probalement remarqué que malgré leur taille, les bovins sont inoffensifs.

  • Jop le 01.07.2020 00:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La nature et les animaux reprennent leurs droit. C'est juste et bien

  • impossible le 01.07.2020 08:24 Report dénoncer ce commentaire

    Les vautours ne sement pas la mort, ils la suivent .... et si tout de même cela s'avererait être vrai .. c'est peut =être car leurs proies habituelles sont déjà chasser ....par l'homme! mais oui c'est vrai .. retirons les oeufs des nids ... comme cela l'homme bouscule un peu plus la chaine alimentaire ... et cela entrainera encore plus une récation en chaine ...

Les derniers commentaires

  • impossible le 01.07.2020 08:24 Report dénoncer ce commentaire

    Les vautours ne sement pas la mort, ils la suivent .... et si tout de même cela s'avererait être vrai .. c'est peut =être car leurs proies habituelles sont déjà chasser ....par l'homme! mais oui c'est vrai .. retirons les oeufs des nids ... comme cela l'homme bouscule un peu plus la chaine alimentaire ... et cela entrainera encore plus une récation en chaine ...

  • Revenge Pop Corn le 01.07.2020 08:06 Report dénoncer ce commentaire

    Le pire c'est quand ils choisissent une carrière politique

  • Karl le 01.07.2020 07:25 Report dénoncer ce commentaire

    Ah ces espèces protégées qui profitent de tout...

  • Ornitho le 01.07.2020 07:15 Report dénoncer ce commentaire

    C'est peut-être parce qu'on ne leur laisse plus les cadavres?

  • Nico le 01.07.2020 06:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Chez moi dans les Alpes du Nord beaucoup sont arrives d Espagne quant les abattoirs ont arretes de laisser les carcasses a l air libre. Cela a entraîné pas mal de pb sur la faune et la flore alors que ce changement de législation devait être bénéfique pour la nature... cela a été tour l'inverse