JéRôME CAHUZAC

02 avril 2013 16:46; Act: 02.04.2013 17:57 Print

«J'ai été pris dans une spirale du mensonge»

Après avoir reconnu la détention d'un compte à l'étranger ce mardi, l'ancien ministre français du Budget a été mis en examen pour blanchiment de fraude fiscale.

  • par e-mail

Jérôme Cahuzac, qui avait toujours affirmé être innocent des accusations portées contre lui, a démissionné de son poste le 19 mars, après que le parquet eut annoncé l'ouverture d'une information judiciaire sur cette affaire, d'autant plus explosive que M. Cahuzac avait fait de la lutte contre l'évasion fiscale un de ses chevaux de bataille. L'ancien ministre s'est dit «dévasté par le remords» et a demandé pardon au président François Hollande, dans un communiqué publié sur son site internet.

M. Cahuzac, qui avait auparavant démenti de manière répétée les informations du site d'information Mediapart sur ce compte non déclaré au fisc, affirme avoir «été pris dans une spirale du mensonge» et s'y être «fourvoyé». «Penser que je pourrais éviter d'affronter un passé que je voulais considérer comme révolu était une faute inqualifiable», déclare-t-il dans son communiqué. Les accusations portées contre lui et son aveu de mardi vont à l'encontre de l'image de la «République exemplaire» revendiquée par le président François Hollande.

(L'essentiel Online/AFP)