En France

13 décembre 2019 14:21; Act: 13.12.2019 14:49 Print

220 000 foyers privés d'électricité, un mort

Des vents très violents ont causé la mort d'un automobiliste dans le sud-ouest de la France. Au moins 220 000 foyers sont en outre privés d'électricité.

storybild

La tempête a sévi en France. (photo: bob Edme)

Sur ce sujet
Une faute?

Un homme de 70 ans a été tué vendredi matin dans les Pyrénées-Atlantiques lorsque son véhicule a percuté très violemment un arbre tombé sur la chaussée à cause des intempéries, a-t-on appris auprès des pompiers. L'homme qui était seul à bord, a dû être désincarcéré mais était déjà mort à l'arrivée des secours sur le lieu de l'accident, une route départementale sur la commune basque d'Ilharre, selon la même source. En Aquitaine, cinq autres personnes ont été blessées, dont deux grièvement, par des arbres tombés sur leur véhicule ou la chaussée, lors de l'épisode de vents violents de la fin de nuit de jeudi et de vendredi matin.

En outre, au moins 220 000 foyers étaient privés d'électricité vendredi, à la suite de ces vents de parfois 140 km/h qui ont fouetté le littoral atlantique et l'intérieur des terres, entraînant d'importantes perturbations. L'épisode pluvieux et venteux a atteint son pic en fin de nuit sur la façade atlantique et jusque loin en plaine, avec des pointes à 143 km/h relevées à Millau (Aveyron), 129 km/h à Biscarosse (Landes), 124 km/h à Saint-Martial-Viveyrol (Dordogne), et 104 km/h à Bordeaux-Mérignac.

Au plus fort de l'épisode dans la nuit, 400 000 foyers ont été privés d'électricité au niveau national, selon le gestionnaire du réseau de distribution d'électricité Enedis. En Nouvelle-Aquitaine, principale région affectée, ils étaient environ 33 000 foyers sans électricité en Gironde vendredi matin, 30 000 en Dordogne, 22 000 dans les Pyrénées-Atlantiques, 15 000 en Auvergne, selon Enedis, qui a déployé sa Force d'intervention rapide d'électricité sur le terrain.

(L'essentiel/afp)