Statistiques

23 février 2018 09:14; Act: 23.02.2018 09:57 Print

Une Française sur huit dit avoir déjà été violée

Un sondage réalisé dans l'hexagone révèle des chiffres inquiétants en matière de violences sexuelles. Plus d'un quart des femmes violées l'ont été par leur conjoint.

storybild

Parmi les victimes de viols, une large majorité de femmes affirment qu'elles connaissaient leur agresseur.

Sur ce sujet

Une femme sur huit (12%) déclare avoir été victime d'un ou plusieurs viols en France. Et 43% disent avoir subi des caresses ou des attouchements sexuels sans consentement, selon un sondage publié vendredi.

Cette étude, dont franceinfo a dévoilé les résultats, montre aussi que 58% des femmes interrogées déclarent avoir été confrontées à des comportements déplacés, 50% à des insultes ou des remarques sexistes, et 45% à des gestes grossiers à connotation sexuelle.

Parmi les victimes de viols, une large majorité de femmes - entre 78% et 88% selon la marge d'erreur - affirment qu'elles connaissaient leur agresseur. Seules 11% à 19% d'entre elles déclarent avoir déposé plainte et de 56% à 68% précisent qu'elles n'ont parlé à personne dans leur entourage.

Par ailleurs, entre 16% et 27% des femmes qui ont subi un ou plusieurs viols ajoutent qu'elles ont fait une tentative de suicide par la suite. Cette enquête a été mené par l'institut Ifop pour la fondation Jean-Jaurès. Il a été réalisée par questionnaire autoadministré en ligne, du 6 au 16 février, auprès d'un échantillon de 2 167 femmes représentatif de la population féminine âgée de 18 ans et plus.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Mr propre le 23.02.2018 12:23 Report dénoncer ce commentaire

    Donc en en gros vous faites l'amour à votre femme, peu après une dispute éclate et elle vous accuse de viol, c'est formidable aujourd'hui qui va prouver quoi? quelle époque...

  • Epoque misérable le 23.02.2018 12:30 Report dénoncer ce commentaire

    Je pense que l'époque ou l'on rencontrait quelqu'un dans la rue est révolue, une femme passe en jupe vous la regardez elle trouve cela suspect, vous l'abordez gentillement et avec tact, courtoisie ect c'est du harcellement et si vous finissez à l'hotel ou chez vous avec elle et qu'elle fait volte face après avoir été consentante elle vous accuse de viol belle époque bon ben on va aller sur les sites de rencontre hein...

  • Bon sens le 23.02.2018 10:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Effrayant ! Si les stats sont correctes

Les derniers commentaires

  • Clotilde le 23.02.2018 20:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Clotilde: Avez-vous étudié le droit pénal? Moi, oui.

  • Mimivergetures le 23.02.2018 19:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @papa triste si vous avez raison défendez vous la justice est là pour trancher...courage

  • @appelons une pomme une banane le 23.02.2018 18:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une femme qui fait volte face et puis se fait violer, parce-que d'après vous elle n'a pas le droit de changer d'avis, on appelle ça un viol, Mr.!! La loi aussi, appelle ça un viol. Honnêtement, vous saviez pas? D'ailleurs se faire violer par le conjoint, par un inconnu ou par un Alien, ça reste un viol, tant qu'il n'y a pas de consentement, et la loi ne fait aucune différence! Mais ça non plus, vous ne saviez pas!

  • Pommier le 23.02.2018 18:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @pomme. C'est quoi la différence entre se faire violer (par son conjoint)et se faire violer (par un inconnu)? Énorme, à quel point vous vous trompez! Grave.. Dans d'autres pays les femmes se font vraiment violer, ici par contre( ¿) Mais vous comprenez ce que vous venez d'écrire comme absurdité?

  • @RamBo le 23.02.2018 17:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si on lit bien vos commentaires, on se pose plein de questions, comme, si on devrait pas les transferer à la police. Après tout, mieux vaut prévenir que guérir. C'est pas votre premier commentaire qui est en dessous de tout niveau acceptable. Si seulement vous vous en rendiez compte.

    • merdine le 24.02.2018 10:51 Report dénoncer ce commentaire

      Il faut appliquer la loi