En France

21 février 2020 18:42; Act: 21.02.2020 18:43 Print

Un octogénaire tue sa femme dans un home

Un senior a tenté de mettre fin à ses jours après avoir étouffé mortellement sa femme, dans le sud-est de la France.

storybild

La victime, «assez lourdement handicapée», serait morte «par étouffement». Une enquête pour homicide a été confiée à la gendarmerie. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Un homme de 85 ans a tué son épouse de 81 ans qui vivait avec lui dans une résidence pour personnes âgées de la Drôme, a-t-on appris vendredi de source judiciaire, confirmant des informations de France Bleu et du Dauphiné Libéré.

La victime, «assez lourdement handicapée», serait morte «par étouffement», a précisé le parquet de Valence, qui attend les résultats de l'autopsie pour confirmation. L'homme a ensuite tenté de se suicider «en s'entaillant profondément, avec un couteau, au niveau des poignets et d'un pied», selon la même source. Une enquête pour homicide a été ouverte, confiée aux gendarmes. Selon le procureur de Valence, l'homme avait rédigé un écrit dans lequel il faisait part de sa volonté de tuer sa femme puis de mettre fin à ses jours.

Depuis le début de l'année, au moins dix femmes ont été tuées par leur compagnon ou ex-compagnon, selon un décompte de l'AFP qui n'inclut pas ce cas. En 2019, l'AFP a recensé au moins 126 cas, soit une femme tous les trois jours en moyenne.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Antoine le 21.02.2020 18:57 Report dénoncer ce commentaire

    Une grande preuve d'amour de sa part en voulant mettre fin à tant d'année de souffrance.

  • Antonio Forestieri le 21.02.2020 21:43 Report dénoncer ce commentaire

    Ici on ne peut pas parler de violences conjugales mais, pardon de choquer certains, c’est un acte de détresse et d’amour! Lorsqu’on voit comment la maladie peut transformer un être aimé et se trouver dépend d’autrui pour tout acte simple de la vie que l’on n’arrive plus à faire et que la vie se borne à attendre(parfois un certain temps) le bon vouloir des assistants médicaux pour quoique ce soit...... la fin inéluctable!! On comprend que le choix de mourir (dignement) est plus fort que le reste!

  • MB le 22.02.2020 12:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pour moi un acte de désespoir!! ????????

Les derniers commentaires

  • Grand Maître le 22.02.2020 13:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Que dire ??

  • MB le 22.02.2020 12:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pour moi un acte de désespoir!! ????????

  • La pauvre le 22.02.2020 12:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La France il ne sont pas capable d'autoriser la fin comme en Belgique le Luxembourg et la Hollande arête de vous voiler la face le pauvre va finir en garde à vue, sa ç'est légal par contre, le pauvre devrait àvoir une médaille merci pour elle

  • lapetitevoix le 22.02.2020 04:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quelle mentalité on se mari pour le meilleur et pour le pire !!! Mais il ne faut pas être déconnecté du monde !! Il ne faut pas touer la personne qui ont aime.

  • Anticonformiste le 21.02.2020 23:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si il s’avère qu’elle était très souffrante, proche de la fin de sa vie et que lui ne pouvait pas vivre sans elle alors.... Ce n’est pas un meurtre. C’est une preuve d’amour.