Disparition de Maëlys

14 septembre 2017 12:24; Act: 14.09.2017 13:20 Print

Le suspect aurait vendu de la cocaïne au mariage

Le magazine «Paris Match» livre jeudi de nouvelles révélations sur l'homme mis en examen pour «enlèvement et séquestration», dans l'affaire de la disparition de la fillette.

Voir le diaporama en grand »

  • par e-mail
Sur ce sujet

Le principal suspect de l'affaire n'aurait jamais dû se trouver au mariage lors duquel la petite Maëlys, 9 ans, a disparu. En effet, selon Paris Match, l'homme mis en examen et écroué a lourdement insisté auprès des mariés pour se voir inviter à la cérémonie.

Lorsque les futurs époux lui ont proposé de venir au vin d'honneur, le suspect a proposé de venir également après le dessert. En échange de quoi, il a promis d'apporter «quelques friandises», soit quelques grammes de cocaïne. Pendant la réception suivant le mariage, il a vendu de la drogue à quelques invités et en a consommé lui-même, raconte l'hebdomadaire français. Le suspect est connu de la police pour des faits de petite délinquance touchant aux stupéfiants.

Un comportement suspect

Ainsi, si on savait que l'homme de 34 ans avait été réformé de l'armée française pour «comportement psychologique instable», Paris Match soutient que le trentenaire aurait quitté la Grande muette, sur demande de ses supérieurs, à cause de son addiction aux drogues. À deux reprises en 2004 puis en 2005, il aurait ainsi été interpellé pour «usage de stupéfiants et autres infractions à la législation des stupéfiants» sur zone militaire.

Comme il n'a pas pris part au dîner, le trentenaire est revenu entre minuit et une heure du matin à la réception afin de continuer la soirée. Mais s'il revend de la cocaïne a certains invités, c'est surtout son comportement suspect avec les enfants qui interpelle les témoins.

«Malade à cause de l'alcool»

«Visiblement, il n'a pas eu un comportement adéquat avec les enfants (...) Le suspect a été vu par de nombreux témoins, dans la salle où les enfants dormaient sous l'œil de la baby-sitter», explique au magazine une source proche de l'enquête. Un témoin raconte que c'est dans cette pièce isolée qu'il a été vu en train de montrer à Maëlys des photos de ses chiens.

Paris Match qui a retracé heure par heure la nuit de la disparition relève d'autres éléments troublants. À 1h30, quand la nounou quitte les lieux, Maëlys est toujours éveillée et à 2h45, elle parle avec sa grand-mère. C'est la dernière fois qu'elle a été vue. Les parents de la fillette commencent à la chercher à 3h du matin et dix minutes plus tard, le DJ annonce que Maëlys est recherchée.

Si tous les invités ou presque partent à la recherche de Maëlys, le suspect n'y va pas prétendant «être malade à cause de l'alcool», selon un enquêteur. Lorsque les gendarmes débarquent à 4h, le trentenaire vient de quitter le mariage...

(L'essentiel/cga)