En France

14 juin 2018 18:31; Act: 15.06.2018 09:32 Print

Gilbert Collard visé par une plainte pour viol

Une personne a porté plainte contre le député du Rassemblement national, pour deux agressions présumées remontant à 2006 et 2007. L'avocat a réagi sur Twitter.

storybild

Gilbert Collard.

Sur ce sujet

Le député du Rassemblement national (ex-FN) du Gard, Gilbert Collard, est l'objet d'une enquête pour viol à la suite d'une plainte déposée le 12 juin, à Fréjus (Var), a-t-on appris jeudi de sources judiciaire et proche de l'enquête, des accusations fermement démenties par l'avocat. Le parquet de Marseille, destinataire de la plainte, a confirmé jeudi, à l'AFP, avoir reçu la veille «une plainte pour des faits de viol à l'encontre de Me Collard» et annoncé l'ouverture d'une enquête. «J'ai saisi le Directeur de la police judiciaire pour enquête», a déclaré le procureur de la République, Xavier Tarabeux.

«Je n'ai jamais violé personne de ma vie. (...) Je ne suis au courant de rien. J'apprends cela par BFMTV» qui a révélé l'information, avait auparavant déclaré à l'AFP, Gilbert Collard. Selon la chaîne, la plaignante, une cliente de Me Collard, affirme avoir subi deux viols en 2006 et 2007, au cabinet de l'avocat. «J'apprends par BFM qu'une personne dont j'ignore le nom vient de porter plainte contre moi pour "un viol" que j'aurais commis en 2006 dans mon bureau, où travaillaient dix avocats, six secrétaires et mon épouse! J'en reste, si j'ose dire, sur le cul! Cela manquait à ma notoriété!», a-t-il réagi sur Twitter.

Gilbert Collard est depuis 40 ans à la tête d'un cabinet d'avocats basé à Marseille, qui compte actuellement six avocats, dont lui-même, a-t-il précisé à l'AFP.

(L'essentiel/joc)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Lila le 14.06.2018 19:19 Report dénoncer ce commentaire

    C'est fou à croire que tous les hommes sont des violeurs en tant que femme je ne pense pas que tous les hommes sont des porcs alors calmez vous medames

  • Pathétique le 14.06.2018 20:15 Report dénoncer ce commentaire

    Que ne feraient pas certaines femmes pour gagner du fric !

  • marc le 14.06.2018 19:43 Report dénoncer ce commentaire

    en cas de viol averé je suis pour une punition severe par contre si accusation prouvée totalement calomnieuse, punition severe pour le denonciatrice, longue peine de prison ferme ! car si un viol peut bousiller la vie d'une femme, une denonciation calomnieuse peut bousiller la carriere ou meme la vie d'un homme ! et c'est une facon de banaliser le viol de plus un viol dans un cabinet d'avocats (sic) me semble pas l'endroit le plus approprié . Bien sur personne n'a rien entendu ni rien vu et la denonciatrice se reveille 10 ans apres. ca m'a l'air vraiment pas serieux a prime abord.

Les derniers commentaires

  • Ben-J le 15.06.2018 08:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tu vois Gilbert, même en te prosternant, même en demandant pardon à qui veut bien t’entendre, tu te retrouves aujourd’hui sur l’échafaud. Comme quoi!

  • petitevoix le 15.06.2018 07:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est marrant de voir qu'on lit partout le même sujet dans n'importe quel secteur et classe social Il faut savoir que le statut de la femme se dégrade de plus en plus Les femmes souhaitent avoir le même niveau qu'ont les hommes sur plusieurs aspects et les légèretés regrettés sont traduites comme Viol ou les attitudes des hommes peuvent être un peu maladroites. Constatation les femmes souffrent un peu de psychose on ne sait plus où est la réalité

  • coco le 14.06.2018 22:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ça devient à la mode depuis quelque temps. Tout pour l’argent, c’est honteux mesdames !

  • yoda le 14.06.2018 20:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Y en a qui attendent carrément la prescription. Ceci dit il vaut mieux porter plainte au plus vite, d'abord pour éviter d'autres victimes, mais aussi pour avoir des éléments précis et qu'il y ait des preuves à disposition des enquêteurs.

  • Pathétique le 14.06.2018 20:15 Report dénoncer ce commentaire

    Que ne feraient pas certaines femmes pour gagner du fric !