En France

06 décembre 2017 08:00; Act: 07.12.2017 14:34 Print

«On croyait qu'il était invincible»

Johnny Hallyday est décédé dans la nuit, à l'âge de 74 ans, vaincu par un cancer du poumon.

Voir le diaporama en grand »

  • par e-mail
Sur ce sujet

19h
Merci d'avoir suivi ce live en notre compagnie. Retrouvez les informations liées à la mort de Johnny Hallyday sur notre site.

17h36

Des évêques et prêtres ont rendu hommage à «l'idole des jeunes» Johnny Hallyday, qui parlait peu de sa foi chrétienne mais la portait ostensiblement en pendentif, un Jésus guitariste crucifié. «Prions pour Johnny! Mille souvenirs d'ado...», a tweeté le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon.

17h06

La nouvelle de la mort de Johnny est tombée en pleine nuit, un peu après 2h30 du matin. Ce la n'a pas empêché la plupart des chaines de télé françaises de bouleverser leurs programmes et de lancer des éditions spéciales dans la nuit. Voici comment elles ont annoncé le décès de Johnny.

16h35

Des employés de la RATP, les transports en commun de Paris, rebaptisent une station de métro en hommage à Johnny. Naturellement, ils ont choisi la station Duroc, qui devient pour un temps «Durock Johnny».

16h30

Cinéma parisien mythique, le Grand Rex rend aussi hommage à Johnny.


16h10

Des applaudissements ont retenti mercredi à l'Assemblée nationale en hommage à Johnny Hallyday, le Premier ministre Édouard Philippe saluant «un artiste exceptionnel». Avant de donner le coup d'envoi des questions au gouvernement, le président de l'Assemblée, François de Rugy, a affirmé depuis le perchoir qu'«à l'image des Françaises et Français, nous avons tous en nous quelque chose de Johnny Hallyday», écho à la formule d'Emmanuel Macron. La quasi-totalité des députés et les ministres se sont alors progressivement levés pour applaudir debout.

15h48

Même le ministère français des Armées y va de son hommage et ressort les vieux dossiers, avec une vidéo sur le sergent Smet pendant son service militaire en 1965.


15h18

«On croyait qu'il était invincible». Emmanuel Macron évoque Johnny et parle d'une «nouvelle extrêmement douloureuse».


15h

À Marnes-la-Coquette, devant le domaine de Johnny Hallyday, des fans en deuil continuent d’affluer, tenus à bonne distance par un important dispositif de sécurité. Pour lui rendre hommage, certains reprennent en chœur des titres de leur idole.



14h30

En Belgique aussi, on rend hommage à Johnny. Une sélection de ses plus grands tubes sera diffusée ce mercredi, à 18h, sur la Grand-Place de Bruxelles, rapporte L'avenir. «Johnny était l'un de nos plus grands artistes et sa disparition nous touche», indiquent le bourgmestre et les échevins de la capitale belge dans un communiqué.

14h15

Les chaînes et les radios françaises bouleversent leurs programmes. Voici quelques changements:

TF1: la Une a choisi de diffuser une soirée spéciale consacrée à Johnny Hallyday présentée par Gilles Bouleau. Elle commencera dès 20h, avec le journal et se poursuivra avec le documentaire intitulé «Johnny Hallyday», suivi de deux concerts du chanteur.

France 2: la chaîne publique proposera une émission spéciale animée en direct par Michel Drucker. Demain, elle diffusera un documentaire inédit, «Johnny Hallayday, la France rock'n'roll».

M6: la Six déprogramme «Nouvelle star» et diffusera «Retiens ta nuit», un concert de Johnny au Parc des Princes en 1993, à la place.

14h

Johnny Hallyday «faisait preuve d'une gentillesse renversante» et «avait en lui une très grande timidité, alors que c'était le roi», a déclaré à l'AFP le chanteur Christophe Miossec. «Dans les loges, en concert, son comportement avec les gens était comme une déclaration d'amour à l'être humain. S'il y avait autant de fans, de gens qui allaient le voir, c'est parce qu'il était d'une grande générosité».

13h25

Les réseaux sociaux sont submergés d'hommages à Johnny Hallyday. «Une moyenne de 73 605 messages par minute» sont publiés en hommage à Johnny, selon des données compilées mercredi à la mi-journée par la société Visibrain.

13h20

Le chanteur Charles Aznavour s'est dit "frappé douloureusement" par le décès de Johnny Hallyday, ainsi que celui mardi de l'écrivain Jean d'Ormesson, dans un communiqué transmis à l'AFP.


13h

«Mon chagrin est immense», a déclaré, sous un cadre noir mis en ligne sur son compte Instagram, Nathalie Baye, son ex-compagne et mère de sa fille Laura Smet.

mon chagrin est immense.

A post shared by Nathalie Baye (@nathaliebaye.officiel) on

12h10
«Gardons-le dans notre cœur, comme nous chérissons notre jeunesse», a déclaré à l'AFP, très ému, Michel Sardou. «Johnny a été courageux jusqu'au bout. Malheureusement il y a des combats qu'aucun homme, aussi fort soit-il, ne peut gagner. Souvenons-nous des grands moments qu'il nous a offerts», poursuit le communiqué du chanteur.

Michel Sardou, qui a fait les premières parties de concerts de Johnny Hallyday au début des années 70, avant d'atteindre comme lui la barre des 100 millions d'albums vendus, a partagé une amitié faite de hauts et de bas avec «l'idole des jeunes».

11h05
Les fans de Johnny Hallyday se pressaient devant sa maison ce mercredi matin. «C'est comme si je perdais quelqu'un de ma famille»: Grégory Lebas, ému devant la petite impasse menant au domaine «La Savannah» de Johnny, était sur les lieux dès 6h30, quatre heures à peine après l'annonce de la mort de la star à 74 ans des suites d'un cancer du poumon. Fan du chanteur depuis ses 10 ans, cet habitant de la commune proche de Boulogne-Billancourt «ne pouvait pas faire autrement» que de se déplacer. «Dès que j'ai appris la nouvelle, il fallait que je vienne, je n'allais pas rester chez moi. Je l'ai suivi partout», ajoute cet homme de 33 ans, qui a été informé du décès de Johnny par une alerte sur son téléphone portable.

11h
«En hommage à Johnny Hallyday, aujourd'hui, nous diffuserons ses plus grands titres dans le métro», indique la Stib, qui exploite les transports en communs bruxellois sur Twitter, quelques heures après l'annonce du décès de la star française. La Belgique francophone rendait mercredi un hommage appuyé à la star française, avec des émissions spéciales à la radio et à la télévision. Sur la RTBF, le journaliste Rudy Léonet, explique que Johnny Hallyday n'était «pas seulement un chanteur, c'est devenu quelqu'un de symbolique pour le territoire et la culture française».

Peu après les attentats de Bruxelles du 22 mars 2016, le chanteur était venu faire deux concerts en Belgique, refusant de les annuler comme d'autres dans le contexte ultrasécuritaire, offrant à ses fans une belle reprise de «Quand on n'a que l'amour» de l'enfant du pays, Jacques Brel.

Le Premier ministre, Charles Michel, a salué un «immense artiste populaire».



10h45
«Je suis sous le choc! Johnny c'est un monument! C'est la France!», a déclaré Brigitte Bardot. C'est toute une époque qui disparaît à jamais avec lui, en emportant nos plus beaux souvenirs», conclut le communiqué de l'actrice et chanteuse, qui fut l'autre grande icône française des années 60.

10h40
Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a rendu hommage, mercredi, à Johnny Hallyday, décédé dans la nuit. «Johnny Hallyday, qui nous a quittés cette nuit, n'était pas seulement l'idole des jeunes», a déclaré M. Juncker dans un communiqué. «Toutes les générations, un peu partout en Europe et ailleurs, ont écouté et aimé ses grands succès qui ont réconcilié la chanson française et la musique américaine», a-t-il ajouté.

10h20
«Aujourd'hui nous avons perdu notre père. Notre douleur est immense», déclarent les deux premiers enfants de Johnny Hallyday, Laura Smet et David Hallyday, dans un communiqué commun. «Merci du soutien que vous nous apportez et de vos messages, qui nous touchent et qui comptent énormément pour nous», ajoutent-ils dans ce court texte signé «David et Laura, Laura et David».

Le chanteur a également deux filles avec Laæticia Hallyday: Jade et Joy

10h
Emmanuel Macron et son épouse assisteront aux obsèques de Johnny Hallyday, mort dans la nuit de mardi à mercredi, à l'âge de 74 ans, a-t-on appris auprès de l’Élysée. Il est «impossible de dire pour le moment» si un hommage national sera rendu au chanteur, sa famille devant être «consultée avant toute chose», a-t-on précisé de même source.

8h20
«J'ai perdu plus qu'un ami, j'ai perdu mon frère», a déclaré le chanteur Eddy Mitchell. Amis depuis l'adolescence, ils ont commencé dans la chanson au début des années 1960 et chacun a mené une carrière aux sommets des hit-parades français. En 2014, ils ont formé avec leur ami Jacques Dutronc les «Vieilles Canailles» pour une série de concerts, avant de se reformer en juin et juillet pour ce qui furent les dernières représentations de Johnny Hallyday.

7h45
«Comme toute la France, mon cœur est brisé», a déclaré la chanteuse Sylvie Vartan, qui fut la première épouse de Johnny Hallyday.

7h
Un important dispositif de sécurité était installé mercredi matin devant la voie privée menant à l'entrée du domicile de Johnny Hallyday à Marnes-la-Coquette (Hauts-de-Seine), a constaté un journaliste de l'AFP. Une dizaine de cars de CRS sont entrés dans l'enceinte de la propriété de la star, morte dans la nuit, aux alentours de 6h30. Le domaine du chanteur, situé au bout d'une petite impasse de cette bourgade huppée proche de Paris, était sous la garde d'une dizaine de policiers qui bloquaient les accès tandis qu'une trentaine de journalistes étaient déjà présents.

4h35
La chanteuse Céline Dion a été mercredi une des premières artistes à réagir sur les réseaux sociaux pour saluer la mémoire de Johnny Hallyday, icône du rock français décédée dans la nuit, à l'âge de 74 ans. «Je suis très triste d'apprendre le décès de Johnny Hallyday. Il était un géant du show-business... une véritable légende!», a écrit sur Twitter la chanteuse aux 250 millions d'albums vendus à travers le monde.


3h30
Emmanuel Macron a rendu hommage à Johnny Hallyday décédé à l'âge de 74 ans dans la nuit de mardi à mercredi, en affirmant qu'on a «tous en nous quelque chose» du chanteur, dans un communiqué publié par l’Élysée.



2h50
Johnny Hallyday, la plus grande rock-star que la France ait jamais connue, est mort dans la nuit de mardi à mercredi, à 74 ans, des suites d'un cancer du poumon; a annoncé à l'AFP son épouse Laæticia. «Johnny Hallyday est parti. J'écris ces mots sans y croire. Et pourtant c'est bien cela. Mon homme n'est plus. Il nous quitte cette nuit comme il aura vécu tout au long de sa vie, avec courage et dignité», écrit-elle dans un communiqué.


Jean-Philippe Smet dans le civil avait été hospitalisé pour détresse respiratoire il y a un mois. Après six jours passés dans la clinique Bizet du XVIe Arrondissement de Paris, Johnny Hallyday avait décidé de rentrer à son domicile de Marnes-la-Coquette et depuis Læticia n'avait plus communiqué via les réseaux sociaux. Un mauvais signe, alors que c'est elle qui s'est régulièrement employée à donner des nouvelles rassurantes de Johnny, depuis qu'il avait annoncé début mars être traité contre la maladie. Un cancer dont il savait déjà qu'il était métastasé.

Détecté dans les poumons de la star en novembre 2016, ce cancer aura terrassé en un an celui que tous ses fans croyaient invincible et que son ami Eddy Mitchell avait même surnommé «Robocop». En 57 ans de carrière, il a vendu plus de 100 millions de disques et traversé les époques: celles des débuts du rock'n'roll, des yé-yé, puis de la variété des années 80, avant de revenir ces dernières années aux sources du blues et du rock.

Ses succès sont innombrables, «Le Pénitencier», «Noir c'est noir», «Retiens la nuit», «Que je t'aime», «Gabrielle», «La musique que j'aime», «Ma gueule», «Quelque chose de Tennessee», «Allumer le feu», «Marie»...

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Mem. le 06.12.2017 07:37 Report dénoncer ce commentaire

    Si seulement le monde investissait tous ces milliers de milliards d'euros dans la recherche médicale au lieu de l'armement, on en serait pas là ... :(

  • Lulu le 06.12.2017 06:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Que l’on aime ou pas ... il ne laisse personne indiffèrent ! Merci Johny pour tous ces moments de bonheur grâce à vous ;) Vous êtes et resterez à jamais une légende. Le Team LuxBroderie Bascharage - Mamer

  • michkat le 06.12.2017 07:24 Report dénoncer ce commentaire

    Le dinosaure de scène est parti, triste!!!! Merci Monsieur Hallyday pour ce que vous avez donné à votre publique (même si je n'en faisais pas partie) - grand respect

Les derniers commentaires

  • christine le 07.12.2017 10:04 Report dénoncer ce commentaire

    nous fêtons chaque 6 décembre notre anniversaire de mariage, les prochains auront un arrière goût de tristesse

  • Aquavelva le 06.12.2017 18:23 Report dénoncer ce commentaire

    Je me suis réveillé ce matin en apprenant cette triste nouvelle. Horrible journée. RIP Johnny Jean Philippe Smet.

  • miss 57 le 06.12.2017 16:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    une Icône francais un homme populaire sympa une voix un rock ..je suis triste..

  • The rebel le 06.12.2017 14:46 Report dénoncer ce commentaire

    Y avait déjà plus que lui qui faisait de la bonne musique... La relève n'est pas prête d'arriver. C'est pas avec Jul qu'on va aller loin. RIP l'artiste, un grand homme s'en va retrouver ses idoles, Elvis et James Dean...

  • groom.. le 06.12.2017 14:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    connais pas..