Carnet noir

19 juillet 2017 21:06; Act: 20.07.2017 11:56 Print

L'historien français Max Gallo est décédé

Né à Nice en 1932, Max Gallo a connu le succès grâce à ses «romans-histoire», dont «La baie des anges». Il s'est éteint mercredi, à l'âge de 85 ans.

storybild

Max Gallo est entré à l'Académie française en 2008.

L'historien, écrivain et homme politique français Max Gallo est décédé, mercredi, à l'âge de 85 ans, annoncent plusieurs médias français. Il était entré à l'Académie française en 2008. Né à Nice le 9 janvier 1932, Max Gallo a connu le succès grâce à ses «romans-histoire» dont «La baie des anges» (1976) et la série «La machinerie humaine» (à partir de 1992). En 1971, il collabore au livre autobiographique de Martin Gray, «Au nom de tous les miens», une histoire romancée d'un rescapé du camp de Treblinka.

Homme politique, il a milité au parti communiste dans sa jeunesse avant de le quitter en 1956 et de rejoindre le parti socialiste en 1981. Il quittera la formation de François Mitterrand en 1993. Élu député en 1981, il est entré au gouvernement en 1983 comme secrétaire d’État et porte-parole du gouvernement. Il siégera ensuite pendant dix ans au Parlement européen (1984-1994).

Max Gallo est entré à l'Académie française en 2008 au fauteuil de Jean François Revel.

(L'essentiel/AFP)