Sur une plage du Cap Ferret

17 juillet 2017 12:45; Act: 17.07.2017 13:27 Print

Une tortue géante s'est échouée en Gironde

Une tortue luth de 1,65 m de long et de plus de 300 kg s'est échouée, morte, samedi, sur une plage du Bassin d'Arcachon, a-t-on appris lundi, auprès de la mairie de la commune.

  • par e-mail
Sur ce sujet

«Nous avons été alertés dans la soirée par les maîtres-nageurs-sauveteurs (MNS) de la plage du Grand-Crohot, sur la commune de Lège-Cap-Ferret, où le cadavre de cette tortue a été retrouvé échoué sur la plage», a précisé le maire Michel Sammarcelli, confirmant une information du quotidien régional Sud Ouest. Les services techniques de la ville ont eu recours à un tractopelle pour évacuer la tortue géante qui a été «mise à l'abri», en attendant qu'elle soit examinée par les scientifiques de l'Observatoire Pélagis de l'Aquarium de La Rochelle (Charente-Maritime).

À charge pour eux d'effectuer des prélèvements pour déterminer les causes de la mort de l'animal. Matthieu Coutant, directeur de l'Aquarium de La Rochelle et du Centre d'étude et de soin des tortues marines, qui est installé dans l'Aquarium, a indiqué que les causes de la mort devraient être établies mardi, «après autopsie». «La date de la mort sera en revanche plus dure à déterminer car un travail est en cours pour créer un logiciel de modèle de dérive», a-t-il expliqué.

Selon Matthieu Coutant, «il est très possible qu'on retrouve du plastique» dans les entrailles de l'animal. Le Centre étudie les tortues depuis 30 ans et, durant cette période, il a été procédé à une centaine d'autopsies. Et dans 40 à 45% des cas, on a retrouvé du plastique. Pour autant, cela ne constitue pas forcément les causes de la mort. Cela signale juste l'impact de l'homme, a ajouté Matthieu Coutant. Les tortues luth, une espèce en voie de disparition et protégée, viennent en été le long des côtes françaises pour se nourrir de méduses. Entre 20 et 50 observations de tortues luth vivantes sont réalisées chaque année. Une dizaine en moyenne est retrouvée morte.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Luxo le 17.07.2017 19:12 Report dénoncer ce commentaire

    Elle a certainement manger trop de plastique. Même si nous ne vivons pas au bord de la Mer, nous sommes responsable de la polution des océans. Les mégots, comme les sacs plastiques que nous jettons se retrouveront dans l'Alzette et dans quelques jours dans l'Océan. Actuellement nous vivons la plus grande disparition d'animaux sauvages depuis l'époque des dinosores. Sauf que cette fois, c'est nous les hommes des pays riches, qui sommes les responsables.

  • en voie de disparission le 18.07.2017 08:43 Report dénoncer ce commentaire

    La tortue représentant notre Mère Terre sort de l'eau profonde, empoisonnée par l'homme, pour s'agoniser devant ses yeux. Elle veut nous dire que l'on est en train de tuer toute vie sur terre ! ...

  • Pauline le 17.07.2017 22:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pauvre petite ( grande ) tortue.

Les derniers commentaires

  • en voie de disparission le 18.07.2017 08:43 Report dénoncer ce commentaire

    La tortue représentant notre Mère Terre sort de l'eau profonde, empoisonnée par l'homme, pour s'agoniser devant ses yeux. Elle veut nous dire que l'on est en train de tuer toute vie sur terre ! ...

  • Pauline le 17.07.2017 22:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pauvre petite ( grande ) tortue.

  • Luxo le 17.07.2017 19:12 Report dénoncer ce commentaire

    Elle a certainement manger trop de plastique. Même si nous ne vivons pas au bord de la Mer, nous sommes responsable de la polution des océans. Les mégots, comme les sacs plastiques que nous jettons se retrouveront dans l'Alzette et dans quelques jours dans l'Océan. Actuellement nous vivons la plus grande disparition d'animaux sauvages depuis l'époque des dinosores. Sauf que cette fois, c'est nous les hommes des pays riches, qui sommes les responsables.

  • dieux le 17.07.2017 16:12 Report dénoncer ce commentaire

    L'océan serait t-il pollué argh?!pauvre tortue!!!!