Procès Daval

21 novembre 2020 19:33; Act: 21.11.2020 19:38 Print

La première réaction des parents d'Alexia

La famille d'Alexia Daval a salué samedi le verdict rendu par la Cour d'assises de la Haute-Saône qui a condamné à 25 ans de réclusion Jonathann Daval, le meurtrier de leur fille.

storybild

Isabelle Fouillot s'est exprimée après la condamnation de Jonathann Daval. (photo: AFP/Sebastien Bozon)

Sur ce sujet
Une faute?

«C'est une très bonne décision, exactement ce que j'espérais, à la hauteur de notre souffrance, ça va nous permettre de tourner une page», a réagi Isabelle Fouillot, la mère d'Alexia, à l'issue du délibéré. «Si elle nous regarde là-haut, c'était juste pour elle ce combat, j'espère qu'aucun d'entre vous, aucun Français ne l'oubliera», a-t-elle ajouté, la voix étranglée par l'émotion.

«C'était trois ans de combat et nous sommes arrivés à la fin du combat, ça va nous permettre de tourner une page et de passer à autre chose, on va essayer de se reconstruire», a poursuivi Mme Fouillot. Ça a été «trois ans de calvaire, trois ans de combat qui ont été très durs, et on est content d'arriver au bout, la justice a bien fait son travail, a compris notre douleur et a compris le massacre d’Alexia», a poursuivi son époux, Jean-Pierre.

«Retourner à une vie plus normale»

«Je suis très, très contente que cette étape s'achève, on est arrivé au bout de quelque chose de très long et de difficile pour laquelle on a beaucoup travaillé», a estimé Stéphanie, la soeur d'Alexia. «On a hâte de se retrouver ensemble et de retourner à une vie plus normale, on aspire à plus de sérénité», a-t-elle encore déclaré.

Jonathann Daval a été condamné samedi après-midi à 25 ans de réclusion criminelle pour le meurtre, sur fond de graves problèmes conjugaux, de sa femme Alexia Daval, une employée de banque de 29 ans retrouvée morte dans un bois de Haute-Saône le 30 octobre 2017.

C'est son mari Jonathann qui avait donné l'alerte en premier, affirmant que son épouse n'était jamais rentrée de son jogging. Il avait été arrêté en janvier 2018 après avoir joué le veuf éploré pendant trois mois. Après de multiples revirements, dont la mise en cause de sa belle-famille, il a reconnu le meurtre de sa femme au cours d'une violente dispute conjugale ainsi que la crémation de son corps.

(L'essentiel/afp)