«Notre-Dame de Paris»

16 avril 2019 12:20; Act: 16.04.2019 14:34 Print

Le roman de Victor Hugo en tête des ventes

Le roman de Victor Hugo «Notre-Dame de Paris» était numéro un des ventes mardi, sur Amazon, au lendemain du terrible incendie qui a partiellement détruit la cathédrale.

storybild

Victor Hugo est en tête des ventes.

Sur ce sujet
Une faute?

Après les attentats ayant frappé Paris le 13 novembre 2015, le même phénomène avait été observé. Le livre «Paris est une fête» de l'Américain Ernest Hemingway s'est arraché dans les librairies. Rédigé en 1831, le roman de Victor Hugo, maintes fois adapté au cinéma, se situe en 1482 au moment du règne de Louis XI.

Un passage du roman attire particulièrement l'attention aujourd'hui: «Tous les yeux s'étaient levés vers le haut de l'église. Ce qu'ils voyaient était extraordinaire. Sur le sommet de la galerie la plus élevée, plus haut que la rosace centrale, il y avait une grande flamme qui montait entre les deux clochers avec des tourbillons d'étincelles, une grande flamme désordonnée et furieuse dont le vent emportait par moments un lambeau dans la fumée», écrit Hugo.

«Un majestueux et sublime édifice»

Autour des personnages comme la bohémienne Esmeralda, le «monstre» Quasimodo, Frollo ou Phoebus, Hugo fait de la cathédrale la véritable héroïne de son roman. L'objectif du romancier est de réhabiliter un monument tombé en décrépitude. «Sans doute, c'est encore aujourd'hui un majestueux et sublime édifice que l'église de Notre-Dame de Paris», écrit-il dans le chapitre intitulé «Notre-Dame».

«Mais, ajoute-t-il, si belle qu'elle se soit conservée en vieillissant, il est difficile de ne pas soupirer, de ne pas s'indigner devant des dégradations, des mutilations sans nombre que simultanément le temps et les hommes ont fait subir au vénérable monument, sans respect pour Charlemagne qui avait posé la première pierre, pour Philippe-Auguste qui en avait posé la dernière».

La publication du livre, qui connut un grand succès public, attira l'attention générale sur l'état «inadmissible» du monument. Le mouvement d'opinion aboutit à la décision d'établir un concours auquel participèrent de nombreux architectes dont Jean-Baptiste-Antoine Lassus et Eugène Viollet-le-Duc dont le projet de réhabilitation du monument fut retenu en 1844.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Joséphine le 16.04.2019 17:51 Report dénoncer ce commentaire

    Ce livre est dans ma bibliothèque depuis longtemps. J'aime Victor Hugo et tous les artistes de son temps.

  • gigi1 le 16.04.2019 14:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Avec le pognon que Amazon va engranger, il pourra aider à la reconstruction...

  • Victor le 16.04.2019 12:52 Report dénoncer ce commentaire

    Victor Hugo va enfin devenir riche, tout le monde n'est pas perdant !

Les derniers commentaires

  • Joséphine le 16.04.2019 17:51 Report dénoncer ce commentaire

    Ce livre est dans ma bibliothèque depuis longtemps. J'aime Victor Hugo et tous les artistes de son temps.

  • gigi1 le 16.04.2019 14:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Avec le pognon que Amazon va engranger, il pourra aider à la reconstruction...

  • Victor le 16.04.2019 12:52 Report dénoncer ce commentaire

    Victor Hugo va enfin devenir riche, tout le monde n'est pas perdant !