Réforme du travail

28 août 2017 11:50; Act: 28.08.2017 15:07 Print

63% des Français ne font pas confiance à Macron

Emmanuel Macron réunit ce lundi matin, à l'Elysée, son gouvernement pour affronter une rentrée sous tension.

storybild

Le gouvernement s'est réuni ce lundi autour du président Macron, pour préparer une rentrée sous haute tension. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Les Français jugent nécessaire de réformer le Code du travail. Mais ils ne pensent pas qu'Emmanuel Macron parviendra à mener cette tâche à bien, selon un sondage Odoxa pour RTL publié lundi.

Pour 56% des Français, le Code du travail est un frein à l'embauche pour les entreprises mais 63% d'entre eux ne font pas confiance au président et au gouvernement pour le réformer, selon ce sondage. La mesure qui dérange le plus les Français est le plafonnement des indemnités prud'homales: 61% y sont hostiles, soit une progression de huit points depuis mai.

Ils sont aussi 63% à penser que le recours aux ordonnances pour effectuer cette réforme est une mauvaise idée, soit une hausse de onze points par rapport à mai. Au final, huit Français sur dix pensent que cette réforme aboutira à un mouvement de contestation sociale généralisée à la rentrée.

Le sondage a été réalisé en ligne les 24 et 25 août auprès d'un échantillon de 1 005 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Rentrée sous tension

Il est publié alors qu'Emmanuel Macron réunit lundi matin à l’Élysée son gouvernement au grand complet pour affronter une rentrée sous tension, avec la présentation dès jeudi des très décriées ordonnances réformant le droit du travail.

Selon la présidence, «trois grands piliers» sont à l'ordre du jour de ce séminaire gouvernemental: «les réformes structurelles déjà engagées», «les choix budgétaires pour rétablir la capacité d'investissement de la France» et «la revue des feuilles de route quinquennales de chaque ministère».

«L'entrée dans l'atmosphère est difficile pour Jupiter», selon le mot d'Olivier Faure (PS), président du groupe Nouvelle gauche à l'Assemblée. Le chef de l’État accuse de nouveau une très nette chute de sa cote de popularité, avec 40% de personnes satisfaites dans le sondage Ifop publié par le Journal du dimanche. Soit 22 points de baisse dans ce baromètre depuis son élection.

«Il y a une difficulté. Mais il ne faut pas regarder uniquement les sondages pour gouverner. Certains l'ont fait et ils se sont plantés», a plaidé dimanche le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, sur BFMTV. «Les Français considèrent que nous n'allons pas assez vite». «On n'a pas su suffisamment donner de sens, d'explication, de pédagogie aux choses, et on a eu un mois de juillet qui était très budgétaire», a-t-il jugé, en référence aux polémiques sur les emplois aidés ou la baisse des aides au logement.

(L'essentiel/nxp/ats)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Bentiens le 28.08.2017 13:22 Report dénoncer ce commentaire

    63% n'ont pas confiance en Macron, combien parmis ces 63% l'ont voté? Il a été élu président il y-a pas aussi longtemps que ça. Donc en gros, les français élisent des présidents en qui ils ne croient pas...top...et il faut arrêter de dire que c'était pour éviter pire que lui. Ceux qui l'ont voté, svp, ne râlez pas maintenant.

  • Stef le 28.08.2017 13:13 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne suis pas d'accord (je suis français)... La France est un pays qu'il faut réformer en profondeur. La France vit au-dessus de ses moyens, il y a des choses à faire et je fait confiance à Macron.

  • Francais le 28.08.2017 13:19 Report dénoncer ce commentaire

    Tout ce qu'il fait était dans son programme. Nous avons un président courageux, il faut le soutenir.

Les derniers commentaires

  • Mouton le 28.08.2017 21:44 Report dénoncer ce commentaire

    Si vous étés tellement naïfs pour choisir un banquier comme président vous n'avez qu'a vous en prendre a vous même!

    • LiNH le 29.08.2017 09:26 Report dénoncer ce commentaire

      La lucidité est plus approprié au vu de la candidate trop fougueuse qu'il y avait en face. Et pis ce banquier n'a rien à voir avec le milliardaire homme d'affaires qui gouverne outre atlantique et dont les discours sont tous incompréhensibles dans la mesure où il revient systématiquement sur tous les propos qu'il a pu tenir (et ils sont nombreux !!!)

  • Vous ne savez pas ce que vous voulez. le 28.08.2017 21:32 Report dénoncer ce commentaire

    Mais qu'est ce qu'ils peuvent être impatients les Français. Bon sang laissez lui le temps d'arriver. C'est quand même lourd, "on" voudrait qu'il réussisse à changer en 4 mois ce que des socialistes ont démoli en 5 ans.Vous ne savez vraiment pas ce que vous voulez

    • pffffff le 28.08.2017 22:13 Report dénoncer ce commentaire

      et c etait qui le ministre de l economie ?

  • Grand Maître le 28.08.2017 19:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Kolish,je ne sais de quel pays vous êtes mais apparemment ce n'est pas fameux non plus pour vous,!!!!

  • Jospin le 28.08.2017 19:33 Report dénoncer ce commentaire

    Macron s'en fout...ce ne sont pas les Français qui choisissent...

  • Sarko le 28.08.2017 19:30 Report dénoncer ce commentaire

    Les elections sont une illusion de la democratie...le peuple n'a jamais elu qui que ce soit...c'est juste fait pour faire croire au gens qu'ils ont le choix.