Fortes pluies et vents

05 mars 2018 13:48; Act: 05.03.2018 14:04 Print

Alerte à la Réunion à cause d'un cyclone

Les établissement scolaires de l'île ont été fermés en raison du passage d'un cyclone tropical, «Dumazile», qui se situait lundi, à 385 km à l'ouest de ses côtes.

Sur ce sujet

La Réunion, fragilisée par la tempête Berguitta en janvier, a été placée en «vigilance vent fort et forte houle» et en «vigilance renforcée fortes pluies», a précisé la préfecture dans un communiqué. Le préfet de La Réunion a décidé de la fermeture de l'ensemble des établissements scolaires publics et privés de La Réunion (crèches, écoles, collèges, lycées) lundi. La circulation des véhicules de transports scolaires est également interdite. L'île est l'objet de pluies abondantes et de vents qui «se renforcent dans les Hauts (sites escarpés) pour atteindre près de 100 km/h».

De plus la houle concerne pour le moment les côtes Nord mais va progressivement gagner les côtes Ouest. Les conditions de circulation vont être perturbées sur l'ensemble de la journée», précise la préfecture, qui a décidé de fermer «jusqu'à nouvel ordre» la route du littoral, ainsi que la route de Cilaos. «La plus grande vigilance est de mise sur l'ensemble du réseau routier en raison de la fragilité des sols due au cumul des pluies de ces dernières semaines», insiste la préfecture, qui précise qu'«en aucun cas, le franchissement de ravines, de rivières ou de radiers (passage empierré du lit d'une rivière) submergés ne doit être tenté à pied ou en voiture».

La trajectoire du cyclone Dumazile passe entre Madagascar et La Réunion. Cette trajectoire permet à La Réunion «d'éviter la partie la plus active du cyclone», mais «le département n'échappe toutefois pas à l'influence du phénomène, du fait de l'extension très importante du système nuageux associé», a précisé Météo-France Réunion dans un communiqué. «En 24h, les cumuls de précipitations atteignent 100 à plus de 150 mm dans le Nord, et jusqu'à plus de 250 mm dans l'Est, la valeur maximale observée étant de 271 mm à la Plaine des Palmistes (356 mm sur les dernières 48h)», ajoute Météo-France Réunion.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.