«Paradise Papers»

09 novembre 2017 15:58; Act: 10.11.2017 12:32 Print

Annaud, «bon cinéaste, pas excellent fiscaliste»

Le cinéaste Jean-Jacques Annaud, cité dans les révélations des "Paradise Papers" pour avoir soustrait au fisc une partie de son patrimoine, se défend par la voix de son avocat.

storybild

Le cinéaste Jean-Jacques Annaud a lui aussi été épinglé par les «Panama Papers». (photo: AFP)

  • par e-mail
Sur ce sujet

Jean-Jacques Annaud est «bon cinéaste, mais pas excellent fiscaliste», a déclaré mercredi à Radio France son avocat, chargé de régulariser auprès de Bercy la situation du réalisateur. C'est par le Los Condores Trust, domicilié aux Iles Caïman, que Jean-Jacques Annaud a caché 1,48 million de dollars (1,2 million d'euros) au fisc français, selon Radio France et Le Monde, qui font partie du Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ) à l'origine des révélations sur les «Paradise Papers».

L'argent du trust proviendrait de la rémunération du réalisateur pour le film «Sept ans au Tibet» (1997), qui a généré 110 millions d'euros au box-office mondial. «À partir des années 1995, Monsieur Annaud a été lié à un studio de cinéma qui dépend du Groupe Sony et notamment de Columbia. Ce studio lui a versé une rémunération, en lui indiquant qu'il devait la percevoir à travers une structure montée par l'avocat-conseil du studio», a déclaré Me Delloye, à Radio France.

Régularisation en cours

«L'argent a donc été versé sur ce compte détenu par l'intermédiaire d'un trust qui n'était donc pas créé à l'initiative de M. Annaud, mais à la demande du studio. Ce dernier souhaitait le rémunérer de cette manière», a-t-il ajouté. Selon son avocat, Jean-Jacques Annaud a été ensuite mal conseillé lorsqu'il a fait transférer cet argent en Asie. «M. Annaud est bon cinéaste, mais pas excellent fiscaliste. Je pense qu'il a été conseillé par des avocats anglo-saxons, mais aussi par la banque», a-t-il dit.

Depuis ces révélations, le réalisateur de «L'ours», qui tourne actuellement au Canada, fait en sorte de régulariser sa situation fiscale. «Nous avons, au cours du mois d'octobre, transmis l'ensemble des informations à l'administration fiscale. Nous leur avons dit que nous étions en train de procéder à un audit de la situation fiscale de M. Annaud et que nous voulions, en toute transparence, signaler l'existence de ces structures et de ce compte bancaire détenu à l'étranger», a expliqué Me Delloye.

Plusieurs personnalités et grands groupes sont épinglés par l'enquête des «Paradise papers» sur les pratiques d'optimisation fiscale à l'échelle mondiale. Le Consortium international des journalistes d'investigation, qui regroupe 96 médias de 67 pays, dévoile depuis dimanche des enquêtes basées sur une fuite de 13,5 millions de documents financiers.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Avocat Anglo-saxon le 10.11.2017 04:55 Report dénoncer ce commentaire

    Moi je dirais plutôt que JJ Arnaud est un très bon fiscaliste mais pas forcément un excellent cinéaste.

Les derniers commentaires

  • Avocat Anglo-saxon le 10.11.2017 04:55 Report dénoncer ce commentaire

    Moi je dirais plutôt que JJ Arnaud est un très bon fiscaliste mais pas forcément un excellent cinéaste.

    • dens salvi le 10.11.2017 08:17 Report dénoncer ce commentaire

      pas faux

    • @avocat le 10.11.2017 09:09 Report dénoncer ce commentaire

      Prouvez-le!