JuL

19 mai 2017 15:31; Act: 19.05.2017 15:33 Print

Au commissariat pour injure envers un policier

Le rappeur Jul a été convoqué par la justice à cause de l'un de ses titres dans lequel on l'entend insulter un fonctionnaire de police.

storybild

Jul affirme ne pas être l'auteur du passage incriminé dans sa chanson. (photo: Thomas Samson)

  • par e-mail
Sur ce sujet

Jul est dans la tourmente à cause de sa chanson «L'hiver au quartier». La raison? Un fonctionnaire de police, Eric A., a déposé une plainte contre le rappeur marseillais parce que son nom de famille est cité dans les paroles du morceau et qu'il est victime d'insultes. « Fuck les banal' (ndlr: les poli­ciers en civil) et ******** !(ndlr: le nom d'un agent des forces de l'ordre) », peut-on entendre dans la chan­son.

Du coup, Jul est accusé d'avoir tenu «des propos inju­rieux» et d'avoir porté «atteinte à la vie privée» de cet homme. Selon La Provence, l'artiste été a été convoqué dans un commissariat de Marseille, le 15 mai 2017, pour une audition dans le cadre d'une enquête préliminaire.

Pour sa défense, Jul a expliqué que le nom du policier insulté dans sa chanson ne serait qu'un pur hasard à ses yeux, puisqu'il assure ne pas le connaître. En plus, ce passage du morceau n'aurait pas été écrit par lui, mais par un autre rappeur, Ger, avec lequel il collabore. Celui-ci sera donc aussi convoqué par la justice.

Le direc­teur dépar­te­men­tal de la Sécu­rité publique (DDSP) des Bouches-du-Rhône, Jean-Marie Sala­nova, a apporté son soutien le plus total envers Eric A.. «Ce sont souvent les policiers les plus efficaces et les plus gênants dont on met en avant l'identité, a-t-il déclaré. Ça le met en danger de le surex­po­ser en le dési­gnant de la sorte dans une chan­son.» De son côté, le plaignant n'a pas voulu s'exprimer dans la presse. En attendant le dénouement de cette affaire, Jul a dû supprimer d'internet son titre «L'hiver au quartier», qui était diffusé gratuitement depuis quelques semaines.

(L'essentiel/lja)