«Plan Climat» en France

06 juillet 2017 12:56; Act: 06.07.2017 14:13 Print

Fin des voitures essence et diesel d'ici 2040

Plus aucune voiture diesel ou essence ne sera vendue en France d'ici 2040, a annoncé jeudi, le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot.

storybild

Nicolas Hulot a dévoilé son plan climat. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Le ministre a aussi proposé la création d'une prime pour aider les ménages modestes à acquérir des véhicules plus propres. «Nous annonçons la fin de la vente des voitures à essence et diesel d'ici 2040», a déclaré Nicolas Hulot, en présentant son «plan climat» lors d'une conférence de presse, reconnaissant que cet objectif est «lourd», notamment pour les constructeurs automobiles.

C'est une «véritable révolution», mais «les conditions sont là», a jugé Nicolas Hulot. «Nos propres constructeurs (automobiles) ont dans leurs cartons de quoi alimenter et incarner cette promesse (...) qui est aussi un agenda de santé publique», a-t-il ajouté. Dans une perspective plus proche, les ménages les plus modestes vont bénéficier d'une «prime de transition» pour se débarrasser de leurs voitures polluantes au profit d'un véhicule plus propre, a-t-il aussi annoncé. Cette prime permettra de «remplacer un (véhicule) diesel datant d'avant 1997 ou essence d'avant 2001 par un véhicule plus propre neuf ou d'occasion». Le ministre n'a pas précisé quel serait le montant de cette prime.

Éradiquer les passoires thermiques

Les «passoires thermiques», bâtiments mal isolés et consommant trop d'énergie, doivent être éradiqués dans les «dix ans» à venir, a déclaré Nicolas Hulot, en présentant son plan d'action pour lutter contre le réchauffement climatique. «Dans ce (...) délai de dix ans, on va faire disparaître tout ce qu'on appelle les passoires thermiques», a-t-il dit, relevant que «le sujet de l'efficacité énergétique est un sujet où tout le monde gagne» et dont «la rentabilité n'est pas compliquée à démontrer». «Je considère que ce ne sont pas des dépenses mais des investissements», a-t-il ajouté, évoquant l'utilisation de 4 milliards d'euros du «plan d'investissement» annoncé par Édouard Philippe.

Dans le secteur du logement, un autre «objectif est d'éradiquer complètement la précarité énergétique. Nous avons dix ans pour satisfaire cet objectif», a-t-il encore dit. «Le gouvernement va proposer à tous les Français modestes un diagnostic aux locataires et propriétaires en situation de précarité énergétique, qui ont du mal à se chauffer», a-t-il précisé.

Mettre fin à l'importation des produits contribuant à la déforestation

Nicolas Hulot souhaite aussi mettre fin à l'importation des produits forestiers ou agricoles contribuant à la déforestation dans le monde, notamment en Amazonie, en Asie du sud-est et dans le bassin du Congo. Il s'agit de «mettre un frein définitif à la déforestation importée en France», a déclaré Nicolas Hulot, lors d'une conférence de presse, pour présenter le «plan climat» de la France pour le quinquennat. «Le plan climat prévoit de mette fin à cette déforestation importée, c'est-à-dire aux produits qui contribuent à la destruction des trois grands bassins de forêt tropicale du monde, l'Amazonie, l'Asie du sud-est et le bassin du Congo, notamment pour la production d'huile de palme ou de soja non durable», a-t-il poursuivi. «Cette décision est très importante», selon le ministre, «car nous allons fermer une fenêtre qui donnait la possibilité d'incorporer de l'huile dans les biocarburants», a-t-il précisé.

Nicolas Hulot a rappelé que la déforestation représente plus de 10% des émissions de gaz à effet de serre mondiales et a appelé à être cohérent avec l'accord de Paris en agissant pour la réduire. «La déclaration de New York sur les forêts, signée en parallèle de l'accord de Paris, prévoit de diviser par deux la déforestation en 2020 et d'y mettre fin en 2030 et le plan climat s'inscrit dans cet objectif», a-t-il rappelé. Il a jugé «schizophrène» d'inciter «nos industriels à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre» et de «s'accommoder que des millions d'hectares de forêts qui sont des puits de carbone se transforment en sources de carbone, que des zones humides, des mangroves soient détruites dans une forme d'indifférence».

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • le brave le 06.07.2017 13:34 Report dénoncer ce commentaire

    Cette intention est plus que Louable. Mais je doute pour la date. . 1) Comment produire assez d'élec. pour alimenter les bâtiments et le routier..? Quid des camions ? La Belgique prévoit des coupures l'hiver.. alors avec des millions de voitures en plus.. 2) les constructeurs ne sont pas prêts. (batteries et autres prob. ) 3) les lobbies du pétrole n'ont pas fait la transition.

  • DIdi le 06.07.2017 15:10 Report dénoncer ce commentaire

    EDF est un des plus gros donateurs à la société Nicolas Hulot. Et qui dit voitures électriques dit électricité... EDF... Un hasard probablement!

  • Hulotopie le 06.07.2017 15:59 Report dénoncer ce commentaire

    Dans les années 50 on prédisait pour les années 2000 de faire les déplacements en soucoupes volantes ... Alors !?

Les derniers commentaires

  • Solut le 07.07.2017 11:34 Report dénoncer ce commentaire

    Et si en 2040 il n'y avaient plus de voitures privées du tout!

  • Titeuf le 07.07.2017 07:45 Report dénoncer ce commentaire

    Donc il faudra ouvrir des centrales nucléaires nouvelles.... Pensez aux conséquences de vos pensées. Sauf si par miracle on arrive à dompter l'énergie prodigieuse de la fusion nucléaire... On en est encore malheureusement à la fission...

  • modarlu le 07.07.2017 04:47 Report dénoncer ce commentaire

    Que toutes les voitures/ camions soient au minimum Hybride en 2040 serait déjà une avancé spectaculaire. Mais le programme Nicolas Hulot oui a fond pour. Dommage qu'il va y avoir toujours les détracteurs qui ne pensent que intérêt financiers

  • dieux le 06.07.2017 22:37 Report dénoncer ce commentaire

    Y peut s'en passer des choses d'ici 2040 mdrrrr

  • Mummy le 06.07.2017 22:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Espérons qu'il y aura beaucoup de soleil en France pour alimenter tout ça :-)