Affaires judiciaires

27 août 2017 16:35; Act: 27.08.2017 16:40 Print

François Fillon s'est défendu devant la justice

L'ex-Premier ministre français a été entendu fin juillet par le juge en charge de l'enquête sur des soupçons d'emplois fictifs de sa famille, a-t-on appris dimanche.

storybild

Image d'illustration de François Fillon

Sur ce sujet

François Fillon a été entendu fin juillet par la justice, a-t-on appris dimanche de source proche du dossier. Comme l'a indiqué l'hebdomadaire Journal du Dimanche, l'ex-candidat de la droite à l'élection présidentielle française, inculpé en mars, en pleine course à l'Élysée, s'est expliqué devant les juges lors d'un interrogatoire qui a duré «un peu plus d'une journée», fin juillet, selon cette source.

La campagne de l'ancien Premier ministre avait été empoisonnée par des révélations fin janvier sur des emplois fictifs présumés dont auraient bénéficié sa femme Penelope et ses enfants au Parlement. Parti favori de la course à la présidentielle, François Fillon avait été défait dès le premier tour de l'élection. Jusqu'à présent, il n'avait jamais été interrogé sur le fond par le juge d'instruction financier Serge Tournaire qui pilote les investigations.

Retiré de la vie politique

Lors de son interrogatoire, François Fillon aurait défendu la réalité des emplois d'assistants parlementaires de son épouse à l'Assemblée nationale, entre 1986 et 2013 lorsqu'il était député, ainsi que ceux de ses enfants Charles et Marie auprès de lui quand il siégeait au Sénat (2005-2007). Convoqués au début de l'été par les juges, les deux enfants avaient été placés sous le statut de témoin assisté (statut intermédiaire entre témoin et inculpé).

Dans ce dossier, les enquêteurs s'interrogent également sur les activités de la société de François Fillon 2F Conseil, créée en 2012, peu avant qu'il ne redevienne député. Selon le JDD, une perquisition s'est déroulée durant l'été au siège du groupe AXA, spécialisé dans l'assurance et client de 2F Conseil, au cours de laquelle «un rapport signé par Fillon aurait été remis aux policiers pour attester la réalité de ses prestations», alors que ses opposants avaient dénoncé durant la campagne des «conflits d'intérêts». Désormais retiré de la vie politique, François Fillon, 63 ans, va rejoindre à partir du 1er septembre, «en tant qu'associé», la société de gestion d'actifs et d'investissement Tikehau Capital.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • '''le canard enchaine '' anonymemen le 27.08.2017 21:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce n'est pas le seul malheureusement. ...

  • DOUDOU le 27.08.2017 17:46 Report dénoncer ce commentaire

    Vous cassez pas la tête....Ils savent comment s'en mettre plein les poches et comment s'en sortir tout blanc...

  • gege le 27.08.2017 21:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ca va être un non lieux de toute façon. le pire c est que c est nous français qui lui payons son avocat voir ses avocats. eh oui c est prévu dans leurs nombreux avantages. que c est bon la politique .......

Les derniers commentaires

  • Dudu le 28.08.2017 08:24 Report dénoncer ce commentaire

    Etrangement la justice française n'a plus l'air si pressée maintenant que l'élection est passée...

  • palamunitan le 28.08.2017 06:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et ensuite on met cà aux oubliettes...

  • Fulgure le 28.08.2017 01:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Selon que vous soyez puissant ou misérable la justice vous rendra blanc ou noir ! La caravane passe et les chiens aboient !

  • '''le canard enchaine '' anonymemen le 27.08.2017 21:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce n'est pas le seul malheureusement. ...

    • BILOUTE le 28.08.2017 08:33 Report dénoncer ce commentaire

      Il faudrait en cas de non lieu que le journal paie tous les frais de Justice. Car finalement c'est nous qui avons été dupés et je ne vois pas pourquoi nous participerions à tous ces frais.

    • paul le 29.08.2017 13:48 Report dénoncer ce commentaire

      Nous n'avons pas été dupés, cela aurait été le cas s'il avait été élu President...

  • gege le 27.08.2017 21:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ca va être un non lieux de toute façon. le pire c est que c est nous français qui lui payons son avocat voir ses avocats. eh oui c est prévu dans leurs nombreux avantages. que c est bon la politique .......

    • No vote le 27.08.2017 22:20 Report dénoncer ce commentaire

      Bien dit ,tout est dit ....