Manifestation en France

13 septembre 2017 14:20; Act: 13.09.2017 14:56 Print

Il filme son propre matraquage par la police

Dans le cadre des manifestations contre la réforme du code du travail, des heurts ont eu lieu à Paris. Treize personnes ont été interpellées.

Twitter

  • par e-mail
Sur ce sujet

Plus de 220 000 Français, selon le gouvernement, 400 000 selon un syndicat, sont descendus dans la rue, mardi, contre l'assouplissement du code du travail, réforme emblématique du président Emmanuel Macron, qui reste déterminé a appliquer cette promesse de campagne. Le défilé parisien a été stoppé à plusieurs reprises par des heurts. Les forces de l'ordre ont répliqué à des jets de projectiles en faisant usage de gaz lacrymogènes, d'un canon à eau et... de leur matraque.

Le journaliste indépendant Alexis Kraland en a d'ailleurs fait les frais (voir vidéo ci-dessus). Alors qu'il filmait une charge policière durant la manifestation, un CRS s'est dirigé vers lui et lui a asséné un coup. La scène a été entièrement enregistrée. Sur les images on imagine l'homme tomber par terre, avant d'apercevoir, en contre-plongée, le policier répéter son coup.

Alexis Kraland a relayé l'altercation sur Twitter.

Au total, treize personnes ont été interpellées à l'occasion de cette première mobilisation sociale. Quelques échauffourées ont également eu lieu à Nantes.

(L'essentiel/dri/ats)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Unicorn le 13.09.2017 14:56 Report dénoncer ce commentaire

    C'est fou ce matraquage gratuit, on se dirait dans une ancienne dictature de l'amérique du sud, genre Pinochet. Et si les enfants de ces policiers manifestaient, ils se feraient matraquer par leur père? Quel honte de se soumettre ainsi aux ordres, en présumant qu'il y avait ordre de violence publique.

  • Fred le 13.09.2017 17:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La moitié des gens qui vont manifesté c'est pour faire des casses et autres choses. La manifestation est qu'une excuse pour pouvoir tout casser. Je suis sur dans le tas il y en a ils savant même pas pourquoi il y a eu la manifestation.

  • marie ange le 14.09.2017 13:19 Report dénoncer ce commentaire

    il faut toujours prendre ses responsabilités, Monsieur

Les derniers commentaires

  • marie ange le 14.09.2017 13:19 Report dénoncer ce commentaire

    il faut toujours prendre ses responsabilités, Monsieur

  • Une femme le 14.09.2017 10:02 Report dénoncer ce commentaire

    Manifester est un droit, et c'est grâce à cela qu'on obtient des avancées sociales... 5 semaines de congés payés, retraite à 60 ans cela vous parle je pense, Merci les manifestants qui défendent leurs idées (et pas aux casseurs) perdent en plus un jour de salaire pour défendre les droits des salariés. Un peu de reconnaissance Svp

    • Francky le 14.09.2017 11:43 Report dénoncer ce commentaire

      Oui mais la police n'intervenait pas sur la manifestation, mais sur les casseurs qui etaient devant la manifesation.

    • Grejoy le 14.09.2017 11:45 Report dénoncer ce commentaire

      En France on manifeste pour n'importe quoi. Les Français ont grandi dans le culte de de l'oisiveté. La paresse est souveraine.

  • jcc le 14.09.2017 08:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bien daccord arrêtez de vous plaindre si vous manifestez vous en prenez les risques, c'est toujours pareil en France on critique des semaines si jamais un policier/crs fait un truc par contre les policiers/CRS qui sont blessés ou se font assaillir par des bouteilles cailloux etc .. c'est normal ..

    • @jcc le 14.09.2017 11:02 Report dénoncer ce commentaire

      C'est souvent ca le problème...Les casseurs comme vous dites sont infiltrés par des CRS. Allez chercher des videos sur les manifs de l'année dérniére et vous verrez des gars casser des vitres de magasins et juste dérriére ces mêmes personnes procéder à des arrestations...Des casseurs il y en a, mais il faut pas mettre tout le monde dans le même sac. à vous entendre on a l'impression qu'il vaut mieu pas manifester...C'est pitoyable, et on voit bien le petit confort qu'on a pour acquis. Mais est-ce que vous vous demandez grâce à quoi nous avons ces acquis?

  • Fred le 13.09.2017 17:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La moitié des gens qui vont manifesté c'est pour faire des casses et autres choses. La manifestation est qu'une excuse pour pouvoir tout casser. Je suis sur dans le tas il y en a ils savant même pas pourquoi il y a eu la manifestation.

    • Mais non le 14.09.2017 10:29 Report dénoncer ce commentaire

      Préjugés, certains sont convaincus par leurs idées... vous êtes convaincus des vôtres alors imaginez que certains peuvent avoir des opinions différents et souhaite les exprimer sans casse et agression. Je manifeste avec mes enfants pour leur apprendre qu'ils font défendre ses convictions et en aucun cas pour leur apprendre à "casser"

    • éfred le 14.09.2017 10:57 Report dénoncer ce commentaire

      A bon vous etes sur...? Vous en savait des choses...

  • Unicorn le 13.09.2017 14:56 Report dénoncer ce commentaire

    C'est fou ce matraquage gratuit, on se dirait dans une ancienne dictature de l'amérique du sud, genre Pinochet. Et si les enfants de ces policiers manifestaient, ils se feraient matraquer par leur père? Quel honte de se soumettre ainsi aux ordres, en présumant qu'il y avait ordre de violence publique.

    • Nemo le 13.09.2017 15:42 Report dénoncer ce commentaire

      C'est fou qu'il y ait des gens qui soutiennent encore ces fauteurs de troubles. Ca suffit les manifestations ou l'on casse tout et ou l'on empêche le pays d'avancer. La plupart du temps par des gens qui ne bossent même pas !

    • rico le 13.09.2017 15:57 Report dénoncer ce commentaire

      C'est trop facile de filmer ce que l'on veut !

    • mixtik le 13.09.2017 16:08 Report dénoncer ce commentaire

      Nemo c'est une blague ? une poignée de casseurs et vous mettez tt le monde dans le meme sac ? on a qd meme le droit de manifester sans se faire castagner.

    • Nemo +1 le 13.09.2017 17:21 Report dénoncer ce commentaire

      Tu caillasse on mattraque ! Oeil pour oeil dent pour dent. Les forces de l'ordre ne sont pas des défouloirs. A force de ne jamais leur laisser le droit de se faire respecter, on trouve ça normal de mettre le feu à une voiture de flic avec 3 personnes dedans. Marre que les fauteurs de trouble se fassent passer pour des victimes.

    • Nemo +2 le 13.09.2017 17:43 Report dénoncer ce commentaire

      La police fait son travail.

    • JAFO le 14.09.2017 07:38 Report dénoncer ce commentaire

      En général la police charge a un endroit ou les manifestant sont hostiles. Si on ne partage pas l'hostilité des manifestants en question et qu'on souhaite manifester en paix, je pense qu'il est important de ne pas se trouver parmi eux. Autrement dit, si tu n'es pas un casseur ou un lanceur de pierre, ne reste pas avec eux. Sinon, assume!

    • Oui oui bravo le 14.09.2017 10:14 Report dénoncer ce commentaire

      Il n'était pas en train de casser ni de jeter des pierres et pourtant il se fait matraqué... cela vous semble juste ? Et si c'était votre fils ou cousin ou ami, vous trouveriez toujours cela normal ?

    • Rakam le 15.09.2017 12:27 Report dénoncer ce commentaire

      Oui malheureusement à lire l'histoire des années 30' on s'y croirait. Si tu filmes ce qu'il ne faut pas tu es matraqué et le peuple en redemande, bon après mai 45' le même peuple a prétendu qu'il était la victime... Une infime minorité de casseurs fait l'affaire du pouvoir mais les casseurs sont toujours là, en langage de la rue ça donne : "que fait la police?" Ben oui... que fait la police, elle prépare le terrain comme dans les années 30'.