Affaire Maëlys

27 décembre 2017 17:06; Act: 27.12.2017 17:19 Print

Ils défilent sous la pluie pour «réclamer la vérité»

Plusieurs centaines de personnes ont participé à une marche blanche mercredi pour rendre hommage à la fillette disparue il y a quatre mois jour pour jour.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet

Rassemblés sous une pluie battante devant le lycée de la commune de Pont-de-Beauvoisin, parents, proches de Maëlys et anonymes portant des fleurs ou des peluches se sont lentement dirigés, peu après 15h, vers la salle des fêtes, distante d'un kilomètre, où la fillette de 8 ans avait été aperçue pour la dernière fois dans la nuit du 27 août, lors d'une soirée de mariage.

Les proches de la petite fille étaient arrivés peu auparavant, l'avis de recherche pour Maëlys collé sur la vitre arrière de leurs voitures. Certains portaient un T-shirt orné du nom de Maëlys et d'un gros cœur rose fluo, d'autres seulement de son portrait.

A l'avant du cortège, on pouvait lire en grandes lettres noires sur une banderole déployée par la famille: «Pris en otage: la vérité pour Maëlys».

Hommage et dénonciation

«L'idée, aujourd'hui, avec cette marche blanche, c'est de rendre hommage à Maëlys, mais aussi de dénoncer la prise d'otage dont sont victimes ses parents», du fait du silence du suspect du meurtre de l'enfant, a déclaré à l'AFP leur avocat, Me Fabien Rajon.

Le seul suspect dans cette affaire, Nordahl L., nie catégoriquement les faits qui lui sont reprochés. Il a été inculpé fin novembre pour le meurtre de Maëlys. Il est également soupçonné de l'assassinat d'un jeune militaire, une accusation qui a conduit les enquêteurs à réétudier les disparitions non élucidées dans le sud-est de la France.


(L'essentiel/afp)