En France

05 décembre 2017 17:23; Act: 05.12.2017 18:01 Print

Incident sur le chantier d'un réacteur nucléaire

200 personnes ont été évacuées, mardi, du chantier du réacteur nucléaire EPR en construction à Flamanville (nord-ouest de la France), après un «dégagement de fumée».

storybild

Suite à un incident sur le chantier d'un nouveau réacteur nucléaire à Flamanville, 200 personnes ont été évacuées ce mardi. (photo: AFP/Charly Triballeau)

Sur ce sujet

«Par mesure de précaution, 200 personnes travaillant sur le site ont été évacuées et des moyens sapeurs-pompiers ont été déployés sur place», a précisé la préfecture de la Manche, dans son communiqué. «Aucune personne n'est blessée. Les sapeurs-pompiers sur place ont neutralisé l'origine de ce dégagement de fumée», a-t-elle ajouté. Cette fumée qui résultait «du contact d'une huile avec une source de chaleur (...) rend l'air difficilement respirable dans le local où sont stockés les produits en question», selon le communiqué.

L'incident date du «début d'après-midi» et «la fuite et le dégagement de fumée sont à l'heure actuelle contenus», a assuré la préfecture. La direction de la communication du chantier n'était pas joignable dans l'immédiat. Près de 4 600 personnes viennent chaque jour travailler sur le site de l'EPR, avait indiqué le groupe Électricité de France (EDF) en septembre.

Prévu fin 2018

Quelque 800 personnes travaillent par ailleurs dans les deux réacteurs en fonctionnement à proximité du chantier de l'EPR. Depuis son lancement en 2007, ce chantier, qu'EDF présente toujours comme une vitrine pour vendre des EPR à l'étranger, a connu de nombreux déboires. Son coût a plus que triplé, à 10,5 milliards d'euros. Il devait initialement être lancé en 2012 mais ne devrait pas démarrer avant la fin 2018.

L'EPR (European Pressurized Water Reactor) est un réacteur nucléaire de troisième génération conçu pour offrir une puissance et une sûreté améliorées, mais dont les deux premiers prototypes en construction, en France et Finlande, ont accumulé les revers. Quatre autres réacteurs de ce type sont en construction, deux en Chine et deux dans le sud-ouest de l'Angleterre, à Hinkley Point.

Le parc nucléaire français, qui compte actuellement 58 réacteurs en activité, est le deuxième plus important du monde en puissance, après celui des États-Unis, et assure 75% de la production d'électricité en France.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • The glace le 05.12.2017 18:27 Report dénoncer ce commentaire

    Ces réacteurs sont conçus pour des besoins militaires principalement, qu'on arrête avec le prétexte de la production électrique. Un réacteur civile peut fonctionner au thorium (abondant sur terre) qui génère moins de déchets hautement radioactifs et sont beaucoup moins dangereuses en exploitation (fertile versus fissible, un défaut provoque l'arrêt de la réaction donc le plus gros risque étant une panne de production). Mais bon on préfère faire des bombes nucléaires et garder ces centrales nucléaires dangereuses.

  • claude le 05.12.2017 19:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    en mettras un stop à cela le jour de l accident mais d abord il faut que le capital se remplisse les poches et le reste il sont foutte'''promesse 'promesse' pauvre jeunesse'''!!!!

Les derniers commentaires

  • claude le 05.12.2017 19:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    en mettras un stop à cela le jour de l accident mais d abord il faut que le capital se remplisse les poches et le reste il sont foutte'''promesse 'promesse' pauvre jeunesse'''!!!!

  • The glace le 05.12.2017 18:27 Report dénoncer ce commentaire

    Ces réacteurs sont conçus pour des besoins militaires principalement, qu'on arrête avec le prétexte de la production électrique. Un réacteur civile peut fonctionner au thorium (abondant sur terre) qui génère moins de déchets hautement radioactifs et sont beaucoup moins dangereuses en exploitation (fertile versus fissible, un défaut provoque l'arrêt de la réaction donc le plus gros risque étant une panne de production). Mais bon on préfère faire des bombes nucléaires et garder ces centrales nucléaires dangereuses.